triomphe d'El Juli lors de la goyesca d' Arles
El Juli triomphe lors de la goyesca d’Arles

Triomphe d’El Juli lors de la goyesca d’Arles

Alors que la pluie s’arrêta dès la sortie du premier toro, El Juli livra une prestation aboutie face à un noble Domingo Hernandez. Il coupa une oreille récompense qui aurait pu être double sans l’usage du decabello.

Le second exemplaire de Domingo Hernandez fut moins collaborateur que son frère mais le bagage technique de l’arlesien et sa volonté lui permirent de ravir une oreille.

Cayetano pour sa présentation dans l’amphithéâtre arlésien hérita d’un toro sans transmission et fut sans option. Cependant, le torero de dynastie laissa des détails de classe.

Face au Domingo Hernandez de réserve El Juli fit deux séries de réglage avant de composer un ensemble de grande tenue ponctué  par une entière au second voyage. Deux oreilles.

Juan Bautista ne put rééditer sa prestation de l’an dernier avec le cinquième exemplaire porteur du fer de Garcigrande. Un animal faible et qui manqua de transmission et malgré l’envie du français la faena ne monta pas sur les tendidos. Ovation.

L’ultime toro de l’après-midi manqua lui aussi de transmission, Cayetano fut volontaire et tira le maximum. Sans un échec avec les aciers, il aurait pu couper une oreille.


Arènes d’Arles

Feria du Riz

Corrida goyesca

Casi plein

Toros de Domingo Hernandez (1°, 2° et 3°) et Garcigrande.

El Juli: oreille après avis et deux oreilles après avis

Juan Bautista: oreille après avis et ovation après avis

Cayetano: ovation et silence après avis