Juan Bautista reçu par le club taurin "Cocherito" de Bilbao
Juan Bautista a été reçu par le Club Taurin « Cocherito » de Bilbao l Photos Administration Juan Bautista

Juan Bautista reçu par le club taurin « Cocherito » de Bilbao

L’arlésien Juan Bautista reçu par le club taurin « Cocherito » de Bilbao. Lors du colloque organisé en son honneur dans les salons du Club Taurin « Cocherito » de Bilbao, Juan Bautista captiva l’assistance en faisant un tour d’horizon sur sa carrière et le contenu de sa tauromachie.

« Le meilleur de Juan Bautista est à venir « 

Pendant près de deux heures, Juan Bautista parla de sa passion : « C’est ma vie depuis que je suis enfant et cela le sera toujours », de l’intérêt accrut qu’il porte au monde du toreo et confirma que : « Sans aucun doute, la saison 2017 a été la plus significative de toute ma carrière, je sens que je peux évoluer davantage car je n’ai pas encore atteint le sommet. Le meilleur de Juan Bautista est à venir ». Juan Bautista est également revenu sur les critiques qui lui ont été faites dans le passé : « Pendant longtemps, on a dit de moi que j’étais froid ou que je toréais de manière trop facile. Avec le temps, j’ai pu démontrer aux aficionados et à moi-même que ma tauromachie tourne autour de la profondeur qui est l’identité de l’art et de l’esthétisme ».

« La Tauromachie est une manifestation artistique »

Juan Bautista n’eut aucun doute à affirmer que : « La Tauromachie est une manifestation artistique autour de laquelle beaucoup de choses se réunissent : l’envie, l’intelligence, le caractère, l’aptitude, le courage et les connaissances. Tout cela apporte le savoir pour comprendre le toro, anticiper ses réactions et offrir aux aficionados le meilleur de chaque animal. Affronter tous types d’encastes me plaît et me motive car cela ouvre l’éventail des possibilités vers la conception de la tauromachie qui est la mienne et atteindre l’imprévisible lors de chaque faena ».

Juan Bautista parla sincèrement de la culture taurine

Pour terminer, Juan Bautista parla sincèrement de la culture taurine et de la force qu’elle renferme : « La Culture et les liens qu’elle possède avec la Tauromachie avec d’autres expressions artistiques comme la peinture, la musique ou la littérature, sont un pilier fondamental dont nous devons profiter pour nous imposer dans la société et attirer tout type de public sur les gradins ».
Avant de conclure le colloque qui aborda de nombreux autres aspects comme par exemple la situation de la tauromachie en France, ses projets pour 2018, sa facette d’empresa aux côtés de sa sœur, Alain Lartigue et François Cordier, Juan Bautista déclara : « J’espère toréer dans le cadre des Corridas Generales au mois d’août et obtenir ce triomphe que j’ai souhaité tellement de fois dans ces arènes ».

Juan Bautista invité de l’émission Grana y Oro

Le lendemain il prit le chemin des studios de Castilla y León y Navarra Televisión pour enregistrer l’émission taurine Grana y Oro présentée par Carlos Martín Santoyo. Sur la base d’images et de photographies, Juan Bautista relata sa saison 2017 tant en France qu’en Espagne avant de partir le mois prochain en Amérique Latine et d’affronter une nouvelle année 2018 en Europe.