Kike coupa les deux oreilles du troisième Gallon primé d’un tour de piste posthume | Photo Justine Messina

Baptiste Cissé remporte le prix à Vergèze

Baptiste Cissé salua le novillo d’ouverture applaudi à la sortie du toril par larga de rodillas suivi de veroniques. L’astado rencontra à deux reprises la cavalerie effectuant une vuelta de campaña après la première. La faena brindée à Maxime Solera ne put jamais prendre son envol, le novillo donnant de violent coups de tête rendant la tâche du landais compliquée. Silence.

Carlos Olsina reçut le novillo de Laugier par veroniques dynamiques. Sur la première rencontre l’animal se cassa le piton gauche et fut estoqué en piste.

Le novillo d’El Campo initialement prévu en cinquième alla une fois vers le lancier. Brindis au public. Au dernier tiers, le bitterois composa avec un novillo qui garda la tête à mi-hauteur et l’ensemble fut méritoire avec les meilleurs passages sur la corne droite. Il logea une entière au second voyage. Ovation.

Kike réceptionna le pensionnaire des frères Gallon de manière brouillonne avant  de le conduire pour deux rencontres. Grosse voltereta pour Baptiste Cissé sur un quite par lopesinas. Après un début de faena par des passes aidées par le haut genoux ployés, la prestation de Kike fut en dent de scie comprenant de bons passages sur la corne gauche mais toréant également de manière superficielle dans un style très personnel. Il conclu par un recibir. Deux oreilles généreuses et tour de piste posthume au Gallon.

Baptista Cissé alla chercher son second adversaire à la porte des chiqueros puis poursuivit par veroniques. Il débuta sa faena par passes changées suivi de deux séries droitières. Après quelques séries de rodages, le labeur du landais prit son envol profitant de la mobilité du François André. Le jeune novillero subit une seconde voltereta de la journée. Par la suite, la fin de faena sera plus décousue. Il coucha son opposant d’une entière sin puntilla. Deux oreilles généreuses également.

Fortement applaudi à son entrée dans le ruedo, le pensionnaire de Michel Barcelo rencontra trois fois le cheval sans réelle lidia. A la mutela, l’animal de plus en plus manso au fil des minutes cherchant refuge près des planches laissa Carlos Olsina sans options de briller.

De belle morphologie le sixième et dernier novillo de l’après-midi prit trois rations de fer mal administrées. Deux très belles paires de banderilles de El Santo qui salua. Comme à son premier combat, le labeur de Kike fut très brouillon ce laissant dominer par l’imposant Barcelo qui méritait une muleta plus autoritaire. Sur l’entrée à matar, il se fit fortement accrocher recevant un coup de corne sur la cuisse gauche.

Baptiste Cissé reçu le prix du meilleur novillero de l’après-midi à l’issue de la novillada.

 


Arènes de Vergèze

Feria du Rhony

Novillada

3/4 d’entrée

Novillos de Laugier (1° et 2°), El Campo (2°), Gallon (3°), François André (4°), Barcelo (5°bis et 6). Le troisième « Opulento » n°75 fut primé d’un tour de piste posthume.

Baptiste Cissé: silence et deux oreilles après avis.

Carlos Olsina: ovation et ovation.

Kike: deux oreilles et silence.