« Opulento » fut gracié par Javier Conde | Photo Justine Messina

TRIOMPHE TOTAL LORS DU MANO A MANO A MAUGUIO

Javier Conde salua le premier Gallon par veroniques avant de le conduire pour une seule rencontre. La faena de l’espagnol ne permit jamais réellement son envol, l’opposant des frères Gallon manquant de classe. Débâcle avec les aciers.

Le second exemplaire de l’après-midi rencontra lui aussi à une reprise le lancier. Le français composa une faena enjouée profitant des bonnes charges de « Opulento » le pensionnaire du Mas d’Icard. Entière. Deux oreilles. Tour de piste posthume au Gallon.

Le troisième Gallon alla une fois au cheval.  Sans options fut l’espagnol avec un adversaire qui manqua de force et de jeu.

Roman Perez salua le quatrième exemplaire de la famille Gallon par de vibrantes veroniques. Au dernier tiers, le français s’accoupla avec le mobile quatrième mais un échec aux aciers éleva tout espoir de trophée.

Javier Conde indulta le cinquième animal des frères Gallon « Opulento » après un labeur meilleur sur la rive gauche aux arômes andalous tirant des naturelles de grande qualité faisant rugir les étagères. La pétition de grâce monta petit à petit jusqu’à que la présidence sorte le mouchoir orange.

Roman Perez salua le dernier toro de l’après-midi par des veroniques soignées avant que ce dernier ne prenne une ration de fer. Pour clôturer cet après-midi, le tarasconnais alla ravir les deux oreilles après un traesto d’intensité croissante alternant sur les deux cornes conclu d’une entière efficace.


Arènes de Mauguio


Corrida

Demie-entrée

Toros de Gallon Frères, le second “Opulento”, n•27, né en juin 2014 et pesant 470kg fut primé d’un tour de piste posthume. Le cinquième “Opulento”, n•91, né en mai 2014 et pesant 480kg fut gracié. 

 

 

Javier Conde, silence après avis, silence et deux oreilles et la queue symboliques.

Roman Perez, deux oreilles, silence et deux oreilles.