Juan Bautista et Sébastien Castella font une démonstration en Arles

Lors de la corrida goyesca, Juan Bautista et Sébastien Castella font une démonstration en Arles. En effet, les deux maestros français ouvrent la grande porte de l’ amphithéâtre arlésien.

Juan Bautista salua le premier toro de l’après-midi par veroniques avant de le conduire pour deux rencontres. L’arlésien composa un traesto de grand niveau sur les deux bords connectant rapidement sur les tendidos. Deux oreilles.

Le second exemplaire reçut deux piques montrant rapidement des signes de faiblesses. Sébastien Castella composa une faena volontaire tirant le maximum de son adversaire.

José María Manzanares fut sans options face un adversaire qui s’éteigna très rapidement au court de la faena.

Juan Bautista salua le quatrième par veroniques. Le français inventa une nouvelle fois une faena à un toro de Victoriano Del Río manquant de fonds et de forces traçant des muletazos et naturelles de très bonnes factures. Entière.

Sébastien Castella salua par veroniques vibrantes le cinquième exemplaire de Victoriano Del Río. Deux piques. Démarrage tambour battant du biterrois lors de quatre séries vibrantes sur la rive droite profitant des grandes qualités du pensionnaire de Victoriano Del Río. Sur la rive gauche, la faena trouva moins d’échos. Entière longue d’effet. Deux oreilles.

José Maria Manzanares fut de nouveau sans option face à un opposant faible ne pouvant pas s’exprimer.

Arènes d’Arles

Plein

Toros de Victoriano del Río,

Juan Bautista: deux oreilles après avis et oreille.

Sébastien Castella: applaudissements après avis et deux oreilles après deux avis.

José Maria Manzanares: silence après avis et silence.