Juan Leal laisse une excellente impression aux arènes d' Arles
Juan Leal signe une faena sublime au troisième exemplaire de Baltasar Iban aux arènes d’ Arles l Photo Justine Messina

Juan Leal laisse une excellente impression aux arènes d’ Arles

En clôture de la Feria du Riz, Juan Leal laisse une excellente impression aux arènes d’ Arles. En effet, l’ arlésien effectuait son retour le sable de sa ville après sa terrible blessure de Bilbao. Il perdit le fruit de cette faena aux aciers.

Emilio de Justo salua le premier Baltasar Iban par veroniques soignées. Deux rencontres. L’espagnol traça une prestation qualité sur les deux bords à un bon exemplaire de Baltasar Iban. Un mauvais usage des aciers ôta tout espoir de trophée.

Le second toro de l’après-midi prit deux piques. Juan del Álamo fut sans option lors du dernier tiers avec un adversaire à la charge courte.

Juan Leal envoya à deux reprises son adversaire vers le lancier. Le français composa une faena vibrante débutée par passes changées tirant le meilleur sur les deux bords d’un bon exemplaire de Baltasar Iban. Il échoua avec les aciers enlevant tout espoir de triomphe.

Le quatrième Baltasar Iban sorti seul lors dès deux rencontres. Au dernier tiers, Emilio de Justo réalisa une faena classique tirant muletazos et naturelles de bon goût. Nouveau échec aux aciers. Ovation.

Juan del Álamo conduit à deux reprises le cinquième Baltasar Iban. L’espagnol ne trouva jamais échos par le public faute à un peu coopératif.

Juan Leal lidia par le bas le dernier toro de la féria. L’arlésien ne put s’exprimer lors du dernier le Baltasar étant sur la défensive.


Arènes d’Arles

Féria du Riz

Corrida

1/3 d’entrée

Toros de Baltasar Iban, de jeux variés. Supérieur le 3°. ganaderia Baltasar Iban

 

 

Emilio de Justo: applaudissements après deux avis et ovation.

Juan del Alamo: silence et silence. 

Juan Leal: ovation et silence.