Gomez Del Pilar avec hésitation

Feria Del Toro Pentecôte 2019: Gomez Del Pilar brouillon

Chronique de la deuxième corrida de la féria Del Toro Pentecôte à Vic-Fezensac. Pour le premier toro Gomez Del Pilar fut face à un bon Dolorès Aguirre, celui-ci reçois un première pique pitoyable lui provocant une estafilade sur le dos. Gomez Del Pilar réalisera une faena brouillonne avec de courte passe sur la corne gauche du toro. Pinchazo lors de l’épée il se reprendra sur sa seconde tentative. Le second toro sera difficile, hésitant dans ses charges et refusant parfois la muleta, Gomez Del Pilar n’arrivera pas a se mettre en valeur face à ce Dolorès Aguirre et écourtera rapidement sa faena.

Javier Gimenez lors de sa faena

Javier Gimenez mal servi

Face son premier toro de la tarde Javier Gimenez assurera sa faena sans trop de folie, le torero étant un juste techniquement il effectuera le minimum. Pour son second toro Gimenez est très mal servi avec un toro distrait, fuyant sa propre ombre. Javier Gimenez écourtera sa faena face à un toro donnant des demie charges non exploitable.

Miguel Angel Pacheco coupa la seule oreille de l’après midi

Pacheco torero de la tarde

Miguel Angel Pacheco sera en face d’un bon toro mais celui ci sera rapidement affaibli par trois mauvaise piques, Pacheco donnera le meilleur de lui même lors de sa faena mais le Dolorès se décomposa rapidement. Sur son second toro l’Andalou reçoit le meilleur toro de la tarde, le puissant Dolorès renversa le caballo et le piquero lors de sa première rencontre. Pacheco livra une faena variée alternant les passes gauche et droite, le torero de Cadiz effectuera la série de trop et se fera secouer par son vis-à-vis mais l’accrochage sera sans gravité. Miguel Angel Pacheco terminera son bon travail pas une magnifique estocade et sera récompensé d’une oreille.

Arènes Joseph Fourniol

Feria Del Toro Pentecôte Vic Fezensac

Corrida de toros

2/3 arènes

ganaderia Dolores Aguirre

Toros  de  Dolorès Aguirre

 

Gomes Del Pilar : silence et silence

Javier Jimenez : salut et silence puis quelques sifflets

Miguel Angel Pacheco : silence et oreille