FERIA D’ISTRES 2019: TRIOMPHALE CLÔTURE

El Juli conduit le premier toro de l’après-midi pour une seule rencontre. L’espagnol composa un trasteo allant à mas livrant des muletazos de bon goût. Son final par luquesinas conquis un peu plus le public. Deux oreilles.

Sébastien Castella réalisa une faena maîtrisé sur les deux cornes face à son premier Victoriano del Rio noble mais manquant d’émotion. Le mauvais maniement des aciers ôta tout espoir de trophée.

Luis David ravit les deux oreilles du troisième toro de la tarde après une faena aboutie dans son ensemble face à un pensionnaire de Victoriano del Rio cherchant refuge près des planches.

El Juli fit piqué son second à une seule reprise. Le madrilène tira le maximum de son opposant qui manqua de fond. Oreille.

Le cinquième toro alla à une seule reprise vers la cavalerie. Le français brinda au public une faena qui ne décollera jamais faute à un adversaire qui manqua de fond et de race.

Luis David montra une nouvelle fois toute son envie et sa détermination en allant ravir l’oreille du maniable sixième toro de la corrida.

Sébastien Castella décida d’offrir le toro de réserve. Bien lui en a pris. Il réalisa un véritable faenon majuscule de son début jusqu’à la fin sur les deux cornes transmettant sur les étagères. Il paracheva son œuvre par un coup de canon. La présidence libéra logiquement les deux oreilles et la queue ainsi que le tour de piste pour le Victoriano del Rio.


Arènes d’Istres

Plein

Toros de Victoriano del Rio, offrant du jeu.

El Juli: deux oreilles et oreille

Sébastien Castella: ovation, silence et deux oreilles et la queue

Luis David: deux oreilles et oreille