Feria de Abril 1985 : Le jour qui a changé la carrière d’Espartaco

 

Alors que l’actualité taurine est en berne suite au Covid19, nous vous proposons de revivre les grandes faenas qui ont marqué l’histoire de la tauromachie. Feria de Séville oblige, nous vous proposons de revenir aujourd’hui sur la Feria de Abril 1985 : Espartaco devient le prince de  Séville.


Espartaco, Manolo Gonzalez,Seville from ActuToro TV on Vimeo.


Il y a des dates qui marquent la trajectoire d’un torero. Celle que nous relatons aujourd’hui en est incontestablement une pour Espartaco. En ce 25 avril 1985, Emilio Muñoz, Tomas Campuzano et Espartaco sont annoncés à la Maestranza. Ils affronteront des toros de Manolo Gonzalez. Cette corrida sera en outre télévisée en direct par les caméras de TVE. Autant le dire de suite, la tension est palpable. Surtout pour le jeune Espartaco. En effet, malgré une porte du Prince obtenue en 1982, sa carrière stagne et peine à décoller. Pire, sa première comparution durant la Feria de 1985 face aux toros de Joaquín Barral avec Manili et Lucio Sandín, se solde par un échec retentissant. L’heure est donc au doute. Tant et si bien qu’Espartaco réfléchit sérieusement à passer dans le rang des cuadrillas à l’issue de cette corrida. Son entourage parviendra néanmoins à le convaincre d’honorer son second contrat. Tout se jouera donc en ce 25 avril 1985 !


L’heure est donc au doute. Tant et si bien qu’Espartaco réfléchit sérieusement à passer dans le rang des cuadrillas à l’issue de cette corrida.


Espartaco s’accouple à la perfection avec Facultades de Manolo Gonzalez à Séville l Photo Arjona

La renaissance d’Espartaco

 

Le lot de toros envoyé par le maestro Manolo Gonzalez est une véritable bénédiction. En effet, les six répondent avec classe aux sollicitations des toreros. Emilio Muñoz coupe une oreille de poids. Tomas Campuzano en coupe une à chacun de ses adversaires. Lorsque surgit en piste « Facultades », Espartaco qui venait de couper une oreille lors de son premier combat, va se jouer le tout pour le tout. Il marqua les esprit dès sa réception à portagayola. Et comme Facultades avait d’énormes facultés pour le toreo, la magie opéra. Après un début de faena aidé par le haut, Juan Antonio exécuta deux séries de derechazos qui furent du gout du public. Les séries de naturelles qui suivirent terminèrent de convaincre l’auditoire. Le temple et la quiétude furent les vertus de cette faena. Deux oreilles vinrent récompenser cette faena. La porte du Prince s’ouvrit ainsi pour la deuxième fois pour Espartaco. Celle-ci restera comme la renaissance d’Espartaco.

A partir de là, Espartaco deviendra l’un des toreros les plus importants du XX° siècle. 


Real Maestranza de Sevilla

Feria de Abril

Corrida de toros

« No hay billetes »

 

Toros de Manolo Gonzalez et Gonzalez Sanchez-Dalp (5°), donnant du jeu.

 

Emilio Muñoz : oreille et deux tours de piste après forte pétition

Tomas Campuzano : oreille et oreille

Espartaco : oreille et deux oreilles