PERERA EN MAITRE

 

Chronique du Festival taurin de Béziers 2020.

Le premier toro de la tarde est pour Léa Vicens. Fidèle à elle même, Vicens livra une belle faena. Les séries sont variées mais une mise à mort à descabellos la privera d’un nouveau trophée.

Le cornu du fer Cuillé et pour Sebastien Castella. Le bittérois récita ses gammes avec de magnifiques naturelles. Une série débuté par deux molinete se terminera a derechazo. Le public est conquis. Propre aux acier.

Le Pagès-Mailhan de l’aprés midi sera attendu a porta gayola par Escribano. Manuel Escribano recevra les applaudissement des arènes de Bézier après un bel tierco de banderilles. Escribano mettra en oeuvre son savoir face a un bon Pagès-Mailhan. Cette prestation de goût ce conclura par une épée foudroyante.

Le représentant de l’élevage Margé est pour Perera. Miguel Angel Perera livra une copie sans bavures face a un toro de caractère. Perera entama sa faena genou et fut visé par le Margé, accrochage sans gravité. Une faena d’anthologie sera réalisé par le maestro espagnol. Le public est debout. Alors que celui-ci place l’exemplaire une bronca descend des gradins, cette situations se fera remarqué a deux reprises. La presidence sort le foulard orange. Magnifique fin pour Robert Margé qui voit le dernier toro de son fer gracié. Vuelta pour Miguel Angel Perera accompagné de Robert Margé.


 


 

L’animal d’Oliver Fernay sera pour Paco Urena. Le torero de Murcie a su adapter sa tauromachie. Le cornu est hésitant lors de ses charges mais Urena appliqué au sujet enchainera de belle séries. Belle épée.

Pour le dernier toro de la tarde Olsina reçoit un robuste Malaga. Le toro perdra rapidement du rythme après deux piques. Carlos Olsina débuta sa faena a genou. Une série débuta par une molinete et se terminera par trois naturelles. Malheureusement une échec lors de l’estocade privera Olsina de trophée.

L’organisation dévoilera un septième animal. En effet un Gallon est attendu sur le sable bittérois. Chaque torero prendra place face a celui-ci. Léa Vicens toujours a cheval mais cette fois ci a la place du picador. Place a une belle faena de Carlos Olsina. Le matador bittérois se racheta aux acier avec une bonne première.

Les areneros, bureaux des arènes ainsi que la municipalité formeront un couloir au coeur de la piste afin de célébrer de la meilleur des façons les adieux avec Robert Margé. Robert Ménard maire de Béziers remercia Robert Margé pour ses trente deux ans a la tête des arènes. Sébastien Castella remercia a son tour mais le discours sera bref car le matador bittérois perd ses mots face a l’émotion.

 


Arènes de Béziers

 

Corrida mixte

3/4 arènes

Toros de Fermin Bohorquez, Cuille, Pages Mailhan, Margé, Fernay, Malaga et Gallon ganaderia Robert Margé                 ganaderia fermin bohorquezganaderia Cuilléganaderia José Albino Fernandes

Léa Vicens : applaudissements

Sebastien Castella : deux oreilles

Manuel Escribano : deux oreilles

Miguel Angel Perera : indulto puis vuelta

Paco Urena : oreille

Carlos Olsina : applaudissement et deux oreilles (7ème)