Enrique Ponce consul avec une grande corrida de Victoriano del Rio

Enrique Ponce consul avec une grande corrida de Victoriano del Rio

Chronique de la deuxième corrida de la Feria des Vendanges 2020 de Nîmes: Enrique Ponce consul avec une grande corrida de Victoriano del Rio. En effet, le maestro de Chiva coupe la bagatelle de trois oreilles. Curro Diaz perd le fruit de sa bonne faena face au cinquième aux aciers. Enfin, Emilio de Justo coupe une oreille de l’excellent « Descreido ». La dépouille de ce dernier fut quant à elle primée d’un tour de piste posthume. À noter, l’excellent comportements des six pupilles de Victoriano del Rio.


 

Le toreo éternel d’ Enrique Ponce

 

Enrique Ponce consul avec une grande corrida de Victoriano del Rio

Enrique Ponce capta le premier toro de l’après-midi par de vibrantes veroniques. Le valencian composa une faena d’intensité croissante impactant les gradins et coupa ainsi la première oreille de l’après-midi.

Enrique Ponce sous l’interprétation de “Mission” réalisa une faena d’intensité croissante. La douceur de chacune de ses passes envoûta le public. Les naturelles furent exquises. Deux oreilles.


 

La toreria de Curro Diaz

 

Enrique Ponce consul avec une grande corrida de Victoriano del Rio

Curro Díaz conduit son adversaire pour deux rencontres. Au dernier tiers, l’espagnol construisit une faena d’intensité croissante trouvant échos sur les étagères malgré le manque de force de son opposant de Victoriano del Río.

Curro Díaz convia son adversaire de Victoriano del Rio pour deux rencontres, l’animal se montrant brave sous le fer. Dans un style classique, le maestro de Linares démarra tambour battant déclenchant la musique dès la fin de la première série. Il profita des grandes qualités de “Jara” pour le mettre en valeur en le citant de loin. La fin de faena baissa d’un ton. L’épée défectueuse ôta tout espoir de récompense.


 

Emilio de Justo rencontre Discreido

 

Enrique Ponce consul avec une grande corrida de Victoriano del Rio

Emilio de Justo accueillit “Descreído” par veroniques. Deux piques. Après un brindis au public, l’espagnol livra une prestation aboutie avec une tauromachie classique profitant des excellentes charges de son adversaire de Cortés. Entière au second envoi. Oreille et tour de piste posthume au Cortés.

Le dernier de l’envoi se révèlera être le moins commode du lot. Face à un encasté toro de Victoriano del Río, Emilio de Justo réalisa une faena d’intensité décroissante conclue au troisième assaut.


 


 Arènes de Nîmes                                                                                            Corrida 

 Feria des Vendanges                                                                         3000 personnes

Toros de Victoriano del Rio et Toros de Cortés (3° – N° 154 – Descreido primé d’un tour de piste posthume).

        ganaderia Victoriano del Rio ganaderia Cortés

 

 Enrique Ponce : oreille et deux oreilles

 Curro Diaz : ovation et tour de piste

 Emilio de Justo : oreille et ovation