Adrien Salenc et El Rafi les plus en vue à Arles
Cérémonie d’alternative d’ El Rafi dans les arènes d’Arles l Photo Justine Messina

 

Adrien Salenc et El Rafi les plus en vue à Arles


 

Lors de l’ouverture de la temporada française, Adrien Salenc et El Rafi les plus en vue à Arles. En effet, ils coupèrent chacun une oreille face aux toros de de Pedraza de Yeltes. Daniel Luque dut repartir bredouille avec le lot le moins propice.

El Rafi devint le 69ème matador de toros français dans les arènes d’Arles. Face à un animal maniable mais manquant de force, il composa une faena où les meilleures séries furent gauchères. Tour de piste après avis.

Daniel Luque composa avec un animal aux forces réduites. Précis et volontaire, il réussit à dessiner une faena. Ovation après avis. 

Daniel ne put en revanche rien faire avec le quatrième, un animal qui ne rompit jamais. Silence après avis.

Le troisième Pedraza de Yeltes eut plus de moteurs que ses prédécesseurs. Adrien en profita pour lier des séries volontaires et engagées. Il coupa le premier appendice de l’après-midi. Oreille après avis.

Adrien dut abréger face au cinquième qui s’abîma la main gauche en début de faena. Ovation

El Rafi toucha un excellent toro en sixième position. Le nîmois profita des bonnes charges de son adversaire pour signer une faena plaisante. Oreille après deux avis


Les arènes d’Arles

 

Corrida

Capacité de public réduite

Toros de Pedraza de Yeltes, de jeux inégaux.

Daniel Luque  : ovation après avis et silence après avis

Adrien Salenc : oreille après avis et ovation 

El Rafi : tour de piste après avis et oreille après deux avis

ganaderia Pedraza de Yeltes