Antonio Ferrera concocte une symphonie triomphale à Istres

Antonio Ferrera concocte une symphonie triomphale à Istres


Pour l’ouverture de la Feria, Antonio Ferrera concocte une symphonie triomphale à Istres. En effet, Antonio coupe les deux oreilles du quatrième exemplaire de Zalduendo. L’arlésien Juan Leal coupe un trophée et en perd un autre aux aciers. Enfin, Morante de la Puebla laissa des détails devant le lot le moins propice.

Face au Zalduendo d’ouverture, un animal manquant de force, Antonio Ferrera signa une faena de bon gout. Les séries de naturelles furent les meilleures. Ovation. 

Le quatrième Zalduendo de l’envoi avait des charges vibrantes. Antonio Ferrera en profita pour le banderiller suite à la demande du public. Il débuta sa faena à genoux avant de poursuivre debout. Le Toro avait de la qualité mais il se réfugia vite aux planches. Là dans son terrain, Antonio alla parachever son oeuvre. Deux oreilles.

Le deuxième du jour avait de l qualité mais manqua cruellement de force. Morante dessina de jolis gestes. Ovation.

La réception au capote fut excellente devant le cinquième. Cependant, l’animal baissa vite de ton et Morante ne put inverser la tendance.

Juan Leal traverse actuellement une bonne période, et il le démontra à nouveau au Palio. Il s’accommoda des charges nobles de son adversaire pour lier de bonnes séries. Malheureusement, un échec aux aciers lui fit perdre l’oreille. Ovation après avis.

Face au dernier du lot, un Zalduendo maniable, Juan offrit une faena plaisante au public. Le final entre les cornes fit chavirer le public. Oreille.


Le Palio

Feria d’Istres

Corrida

Capacité de public réduite

Toros de Zalduendo, de jeux variés.

Antonio Ferrera : ovation et deux oreilles après avis

Morante de la Puebla : ovation et silence après avis

Juan Leal : ovation après avis et oreille

 

ganaderia de zalduendo