Adrien Salenc C’est un homme tempéré et sensé qui sait que le chemin vers le sommet est lent mais sans pauses dans les triomphes. Ainsi, par le coup des triomphes, sa carrière se forge comme l’après-midi mémorable de Bayonne, après avoir coupé quatre oreilles et une queue, à ses taureaux de la toison ou l’après-midi de Villeneuve de Marsanoù il coupa trois oreilles des cornes de Robert Margé. Les fans français et le monde des affaires sont conscients de la grande projection de Salenc, avec seulement quelques années d’alternative. Maintenant à l’horizon une autre réunion importante avec ses compatriotes de Nîmes le vendredi 16 septembre, avec une affiche de jeunes toreros composée de Léo Valadez, Adrien Salenc Oui “Le Raffi” devant les taureaux de Robert Margé.

“La vérité est que la saison est très belle et en plus de souligner les après-midi de Bayonne Oui Villeneuve de Marsan, est un recueil de tout. C’est le fruit de nombreuses après-midi à me donner pour que le triomphe arrive et à réaliser des après-midi aussi retentissants que ceux de Bayonne Soit Villeneuve de Marsan, a commenté le droitier français.

La jeune matador Il s’est exprimé ainsi sur sa carrière : « Depuis que j’ai pris l’alternative, l’évolution permanente est le dénominateur de ma carrière. Des progrès constants et, surtout, convaincre de plus en plus les fans que je suis prêt pour de plus grands défis et pour des affiches avec beaucoup plus de profondeur. J’ai beaucoup de choses à dire et beaucoup de choses à exprimer en tant qu’artiste.” affirmé Adrien.

a continué Salenc Réfléchir à cette section : « Un torero doit exciter les gens grâce à la joie et à la passion qu’il transmet sur le ring. L’année dernière a été une année importante où j’ai marqué et triomphé mais au début les choses se sont un peu mal passées, à cause de circonstances indépendantes de ma volonté et la saison n’a commencé qu’en juin, plus précisément jusqu’au jour d’Istres. Depuis, je grimpe petit à petit jusqu’à ce que j’atteigne ce port tel qu’il est Nîmes, ma ville, mon peuple, ma place, mes amis, ma famille… mon cœur et ma terre. J’espère seulement que ce sera une autre belle journée où je pourrai montrer tout ce que j’ai à l’intérieur ».

Adrien Salenc expliqué que : “Je ne saurais pas si Nîmes est ma place ou non, car j’ai un dilemme intérieur. Parfois je pense que Nîmes Ce n’est pas ma place et ce sur quoi je suis clair, c’est ma ville, où je suis né, où j’ai grandi et où ma famille s’est enracinée… Mais dire que c’est ma place, je ne suis toujours pas clair. Chacun sait qu’aucun artiste n’est prophète en son pays et en l’occurrence aucun torero ou presque n’est prophète en son pays. Peut-être et je suis convaincu que ce sera dans le temps mais pour l’instant je dois encore le conquérir. Bien que l’année dernière, j’ai eu un grand succès dans la confirmation alternative lors d’un merveilleux après-midi avec le professeur Juillet et le professeur vergers de pommiers. Mon désir est de conquérir le cœur de mes compatriotes et bien sûr c’est une très grande responsabilité, mais aussi une immense joie de pouvoir combattre dans cette arène d’une telle catégorie ».

La nimeno droitier Il a également analysé l’affiche : « Une affiche super intéressante pour le fan. Une présélection très compétitive car nous trois sommes de jeunes toreros et nous ne sommes dans l’alternative que depuis quelques années et nous trois allons aller beaucoup montrer. Chacun dans son concept et dans sa ligne, mais force est de constater que chacun avec un objectif commun qui est de gagner et de réussir. Demain vous pourrez voir de très belles choses avec un cheptel français de garanties et qui a des résultats extraordinaires. la course de Villeneuve de Marsan il était de Robert Margé et ça s’est très bien passé. La vérité est qu’avec cette idée, nous nous présenterons demain au Amphithéâtre romain de Nîmes”.

Pour finir Adrien Salenc il prétendait: “Mon souhait est de continuer dans la ligne que je porte depuis le début de l’année, qui est une ligne ascendante chaque jour, de pouvoir exprimer quelque chose de nouveau et que les gens soient à l’aise de s’amuser et moi, de pouvoir transmettre tout ce que j’ai à l’intérieur à la pose, c’est en fait le plus grand défi pour chaque artiste. J’espère que je parviendrai à transmettre ou à partager les sentiments que je porte dans mon cœur au public. Et c’est ce que j’ai vécu Bayonne que c’était un après-midi magique parce que j’ai vu les gens excités sur la ligne et nous sommes sortis sur nos épaules et toute la place était debout, livrée, c’était quelque chose d’inoubliable. Ce serait beau et des après-midi comme celui que nous avons mentionné fait revenir les gens dans les arènes et ils se croient fans et les espoirs sont renouvelés dans cette grande fête qui est la tauromachie avec tant de vérité et de pureté ».