ETest la base de Saint Isidre. Un chiffre de Madrid qui ne s'est jamais caché Les ventes. Pas même dans saint Isidreni dans le Foire d'Automne. Quatre après midi c'est annoncé Alexandre Talavante dans un mois dans les arènes les plus importantes du monde. Rares sont ceux qui ont le sceau de Madrid et être attendu Madrid. Nous discutons avec Talavante sous la fumée de cigarette, alors que sa silhouette est celle d'un torero qui parle avec la même transparence que sur le ring. Et cela, pour le meilleur ou pour le pire, ne laisse personne indifférent.

'saint Isidre C'est toujours le point le plus important de ma saison'assure Alexandre Talavante. 'Madrid C'est là que se sont basées ma carrière et mes saisons, pour tout ce que cela a représenté tout au long de ma carrière », maintient l'Estrémadure.

« Je pourrais prendre cet engagement d'une manière différente, mais cela me motive à porter le poids de la saison Les ventes'

Quand les autres cherchent toujours à mesurer leur présence dans Ventes, Alejandro Talavante ne l'a jamais fait. Cela a été annoncé dans le Foire d'Automne alors que les personnages ne le voulaient toujours pas, il a choisi de réapparaître dans Espagne dans Madrid et, maintenant, il revient prendre la pression et la base de la foire avec quatre après-midi. «Beaucoup de choses sont réunies pour que cela puisse se passer comme ça. L’entreprise doit être la première partie intéressée. Je suis très motivé pour assumer la responsabilité de la foire et supposer que je peux être le torero qui Madrid vouloir voir'.

Lors de la présentation des affiches saint Isidre et tout au long des négociations, il y eut un après-midi de jeu. Alexandre Talavante Il a demandé la corrida gagnante du dernier cycle d'Isidril sur une autre affiche. Dans celui-ci, figure Borja Jiménezle nom propre de la finale de la saison dans Madrid. « Je me suis inscrit auprès de tous les types de toreros et d'éleveurs de Madrid. C'est bien que chaque affiche soit différente. Soyez annoncé dans la corrida Santiago Domecq Cela m'excite beaucoup, c'est une attaque et une sorte de taureau ce que les fans aiment vraiment Les ventes'.

Il semble que, lors de l'entretien, Alexandre Talavante Il s'imagine déjà dans cette cour quadrille de briques rougeâtres et d'ombres prononcées où la vie monte. Parce que c'est dur, c'est même difficile de parler. Le professeur semble méditer corrida et la parole. Tout a son temps. Ses secondes en silence. Est-ce que tu t'habitues à torero à annoncer dans Madrid?, lui avons-nous demandé. «On ne s'y habitue jamais. Vous avez même de plus en plus de responsabilités. Je sais que les gens se souviennent encore des tâches que j'ai accomplies dans ce domaine et, par conséquent, le niveau que j'ai avec moi-même est assez élevé. Je pourrais prendre cet engagement d'une manière différente, mais cela me motive à porter le poids de la saison en moi. Les ventes. Au final, je rêve de combattre des taureaux comme je veux et montrer l'attitude que Madrid mérite'soutient-il.

Et dans la cour de l'équipage Madrid? 'Pouah !… Vous essayez de garder votre esprit endormi, pour ne pas penser. Dans ces moments-là, j’ai juste envie d’entendre que la place vibre avec ma façon de parler. combattre des taureaux', dit l'homme d'Estrémadure.

« Dans ce qui peut sembler être l'imperfection de l'improvisation, il y a une tendance à rechercher la perfection et cela revient à le faire avec qualité »

Est Madrid le scénario où les doutes se sont renforcés les jours précédents. Non pas par manque de sécurité, mais par engagement. Vient Alexandre Talavante après une saison au cours de laquelle il est redevenu lui-même. Plus de liberté du corps, un ancrage plus naturel dans le sable. Sans perdre son essence ni son degré de génie. 'Je ressens un torero plus complet, mais j'ai toujours été très libre. J'ai toujours aimé exprimer des choses qui me sont venues sans réfléchir, mais qui ont apporté beaucoup de choses aux gens. Cela ne signifie pas toujours rechercher la pureté dans le corrida de droit, pour le nommer en quelque sorte ».

'Je recherche toujours la qualité avant le taureau'avance Alexandre Talavante. « Cela se traduit par la recherche d'une position qui ne nécessite pratiquement aucune touche, tout cela basé sur les vols de béquille. Dans ce qui peut sembler être l'imperfection de l'improvisation, il y a une tendance à rechercher la perfection et cela revient à le faire avec qualité. Cependant, la base de mon corrida C'est la main gaucheil assure.

Surgit alors le reflet de la perfection utopique. « J'ai dit que je cherchais toujours la perfection, mais je ne veux pas l'atteindre. De plus, c’est impossible. Bref, je relie la recherche à la capacité de faire ce que l'on fait bien.

«Je cherche toujours que l'arrivée du muletazo soit derrière, pour rester en position. Il existe un endroit parfait pour flirter, en quittant le taureau placé pour le prochain. C'est là que la magie apparaît. Presque aucune touche n’est nécessaire, il suffit de se fondre dans l’assaut. Ce n'est pas quelque chose que j'ai inventé. En fin de compte, j’essaie de faire les choses comme j’ai vu les autres le faire. enseignants que j'ai toujours admiré ».

C'est pour cela qu'il faut de la technique, n'est-ce pas ? « Plus que la technique, il faut savoir combattre des taureauxà Tbien aérer Peu importe à quel point vous êtes passionné, si vous ne savez pas corrida… Il y a des gens qui sont nés avec le don de savoir combattre des taureaux eh bien et ils n'ont pas besoin de cette technique. Je pense que le travail est plus nécessaire, surtout pour avoir cette froideur parfois devant le taureau et ne vous laissez pas surprendre par les situations.

« En fin de compte, connaître le métier est important, mais pour combattre des taureaux eh bien, il faut s'abandonner, essayer de fusionner avec le taureau et ne pas penser à défendez-vous', il assure Alexandre Talavante.

« Plus que la technique, il faut savoir combattre des taureauxà Tbien aérer En fin de compte, connaître le métier est important, mais pour bien corrida, tu dois t'abandonner, essayer de fusionner avec lui taureau et ne pense pas à te défendre'

On parle du muletazo parfait en ligne courbe, de réduction de l'attaque. Quelque chose qui est rarement réalisé. « L'intention d'y parvenir vous remplit aussi. Essayez tout au long de la saison d'imposer cette ligne dans les différents élevages. La ligne dépend du corps et de beaucoup de choses. Chacun a son propre coup et j'essaie toujours de tirer le meilleur parti de mon corps, en terminant les muletazos à l'envers. Que ce ne soit pas l’inertie et le mouvement qui prédominent. Il caractère est la capacité de transporter des taureau aussi près que possible des vols ».

Une attaque peut-elle être réduite par le mouvement et l’inertie ? Lui avons-nous demandé. « C'est plus compliqué, car il faut avoir beaucoup d'anticipation. Il y a des professeurs dans corrida long, mais cela implique toujours d'exécuter les béquilles une seconde avant, pour pouvoir l'accrocher. Leurs mouvements ne doivent pas s'imposer aux vôtres.il est dit Alexandre Talavante.

Il existe de nombreuses vertus valorisées dans Corrida. Nous analysons le pouvoir de la tête, du cœur et la valeur dans l'alchimie d'être une figure taurine. « Le chef d'un torero C'est la seule chose qui ne peut pas être imitée', phrase. 'La tête et le cœur doivent être connectés. Le cœur exécute ce que pense la tête. Ou au contraire. Mais il faut qu'il y ait une tête qui pense et un cœur passionné corrida'.

Quelle place accordons-nous à la valeur ? 'Cela dépend de l'importance que vous souhaitez lui accorder. Je n'ai jamais accordé beaucoup d'importance au courage, parce que, quand j'ai voulu exécuter quelque chose, je n'ai eu aucun obstacle pour le faire', assure Alexandre Talavante.

'Il caractère est la capacité de transporter des taureau le plus près possible des vols'

Est Alexandre Talavante un torero qui parle avec passion, tout comme il comprend la vie. « La tauromachie est un mode de vie. La mort nous rapproche de tout dès le moment où nous sommes en vie. Il vaut donc mieux être passionné. Tout le monde est comme il est et il ne faut vraiment pas avoir peur d'être comme il est. Pas même au sein du carré, mais pas dehors non plus. C'est quelque chose qui nous coûte toreros'.

'Il corrida Il est entouré de nombreuses croyances et religions. Je trouve que c'est bien, parce qu'il est important d'avoir confiance, avant tout, en ce qu'on va faire. Cela vous aide toujours.

De quoi as-tu peur? Alexandre Talavante?, lui avons-nous demandé. « Vers les hauteurs et un peu plus »répondre.

Pouvez-vous avoir peur de Madrid? 'Sans peur. Bien sûr, c'est la place qui s'effondre le plus, à cause des exigences des taureau et le public. Tout au long de ma carrière, il y a eu des moments très difficiles. Madrid c'est très compliqué. J'ai tout vécu. Maintenant, je reviens à Madrid quatre après-midi et ça a toujours une raison'conclut Alexandre Talavante.