« Chaque année, le Mexique représente un pas en avant dans mon concept, une recherche de nouvelles choses. Tout cela est une motivation pour moi, après tant d’années de carrière.. Ce sont des mots de Andy Carthagène nouveau venu à Espagne après le deuxième des trois voyages à travers les terres mexicaines auquel il fait face cet hiver.

Le week-end dernier, trois épis Grande Rivière et trois autres dans Zacatecas, sur la place de Sherry. Des triomphes qui fusionnent avec les précédents de Mérida et Morelia. Un enchaînement de triomphes et de grandes tâches qui laissent entrevoir la profondeur d’un torero qui a su réinventer sa propre tauromachie en fonction de sa personnalité. ‘Carthagène restes Carthagène, Je ne vais pas changer après tant d’années. Le public récompense et valorise les caractéristiques de ma personnalité et l’intensité de mon travail depuis des décennies. Mais au fil des années et de plus en plus face au taureau actuel, j’expose des records, un argument et une structure inconnus dans mon’reconnaître.

Maintenant en Espagne la saison commencera dans Utrera. Puis Illescas vous attend, une place au relief notable et puis Castellón Sur les rives de Méditerranéen. ‘Et je reviendrai à Mexique où je suis très excité par mon retour au Place Mexique, J’ai hâte de le peser. Il est également possible que nous fermions d’autres dates dans Mexique pour terminer une année vraiment importante. Chaque contrat est pour moi une illusion renouvelée’Expliquer.

La Symphonie cela ne l’empêche pas Andy Carthagène dans Mexique. Les années de métier comme garantie de continuer à réussir et à produire de nouveaux chevaux.