Allemand D’Jesus Fermé
Photos : Carlos Rosales

miguel angel perera a gracié le cinquième taureau de Le Capyre de Sonson dans le formidable après-midi qui a été vécu à Tovar, où ils sont également partis sur les épaules Rafael Orellana et Curro Diaz. Au total, neuf oreilles, dont deux symboliques, ont partagé la liste lors d’une célébration au cours de laquelle Curro Diaz il a subi deux fortes culbutes pour lesquelles il a dû être soigné à l’infirmerie.

Dans un après-midi plein de beauté taurine, avec six taureaux colombiens bien présentés d’El Capiro, les trente ans du Colisée El Llano de Tovar ont été commémorés. La corrida a été extraordinaire du début à la fin. Avec trois quarts de place, il casse la cellophane, la troisième pour Tovar. L’Espagnol Curro Diaz, débutant, reçoit la copie de Le Capyre Avec trois excellents tours de main droite, la musique joue vite, un profond naturel finissant par un trench, une superbe main droite, un coup d’épée opposé, double le taureau et est terminé par le meneur. Oreille.

Le deuxième du lot Curro Diaz, avec un taureau lâche il l’arrête avec plusieurs véroniques, des toasts Jésus Santana Burgillospère d’hommes d’affaires taurins. je travaille subit un saut périlleux, revient avec quatre mains droites, le torero avec son courage lui donne des muletazos doux, à nouveau le taureau l’attrape, après le passage à tabac, il lui donne un coup d’épée et le taureau tombe sans pointes, le souverain récompense la valeur du torero avec une oreille. Allez à l’infirmerie.

miguel angel perera, lui aussi débutant dans cette arène, avec deux fournées de véroniques, trinque au souverain, reçoit le second de l’après-midi saisi du haut des planches. Le taureau avec noblesse, en deçà, le torero avec une tâche très tauromachique à droite, écoute de la musique et donne une ronde de naturels, sans l’aide il manie la béquille à deux mains échangeant avec la gauche et la droite, en chance naturelle, souffler quelque chose derrière, jonchant, d’un seul coup le taureau tombe. Oreille.

au cinquième Perera Il lui est difficile de le fixer à la cape, dans la puya le taureau perd ses mains, il offre le taureau au joueur Jean Santana. Le matador fait un effort pour maintenir le taureau Capiro debout, avec une grande volonté il lui donne deux tours de naturel, forçant l’autorité à toucher le pasodoble, quatre muletazos doux pour obtenir tout ce que le taureau a. Il lui donne tout le répertoire de la maison, à genoux Perera lève le souverain avec des applaudissements qu’il reçoit pour son dévouement, à quatre manoletinas millimètres du taureau, étend la tâche de pardonner “Bastonero” à la demande du souverain devant un taureau avec caste, bravoure et noblesse.

Le troisième de l’après-midi, pour le torero dans la cour Raphaël Orellana, cinq verónicas avec la vente aux enchères d’une revolera, porte un toast à l’homme d’affaires taurin José Antonio Montilla. A genoux, il fait des passes rondes, faisant le bonheur de ses compatriotes, quatre passes de la main droite, très dévoué au public, l’homme de Tovar continue avec sa droite, en écoutant de la musique. Des rounds de naturels, avec un guindeau, une nouvelle série commence par le droit, trois passes hautes du genou, un coup d’épée au bon endroit et le taureau tombe sans la pointe des pieds. Deux oreilles.

Andariego clôt l’après-midi avec le torero hispano-vénézuélien Raphaël Orellana, qui reçoit le taureau à la porte de Gayola. Série de chicuelinas dans les médias, porte un toast au public, reçoit le taureau avec deux changements, pendule et deux mains droites, lentement Orellana écoutez la musique, virevoltez et passez la poitrine, ça vous donne un naturel. Continuez avec le pied gauche en muletazos longs et profonds en terminant la poitrine. Le souverain s’est livré à la tâche du torero, avec un combat très trempé, coup d’épée. Le taureau roule dans les médias, l’ensemble du public demande la première oreille et la seconde est accordée par la présidence. Orellana vous invite à faire le tour du ring avec l’éleveur à succès Fille Dayro.

Arènes du Colisée El Llano Tovar, à l’occasion du 30e anniversaire de son inauguration, le 10 septembre. taureaux de Le Capyre de Sonsongracié le brave cinquième.
Curro Diaz : oreille et oreille
Miguel Ángel Perera : oreille et pardon, deux oreilles symboliques.
Raphaël Orellana : deux oreilles et deux oreilles.