jeL’aile de Marie a passé un après-midi exceptionnel à Calasparra, dans lequel une oreille de la seconde de l’après-midi a marché. Il s’est montré très disposé dans le cinquième, au cours duquel il a reçu un fort saut périlleux pour lequel il a dû être soigné plus tard. Il a été transporté à l’hôpital pour un CT Ils ont également souligné Mario Arruza et Marcos del Rincón, qui ont coupé une oreille à leurs premiers taureaux.

Lalo de Maria Il a laissé une excellente lettre d’introduction à cette foire taurine. Devant un taureau avec beaucoup de présure Pèdres Il a réalisé un excellent travail de corrida longue et tempérée pour les deux pitons. Des coups droits lents et naturels avec de bonnes lignes ont composé une œuvre d’un grand contenu et d’une grande substance qui a conquis le public exigeant de Calasparra. Il a tué d’un coup de couteau et d’un autre coup de couteau et lui a coupé une oreille.

Le cinquième était un âne, très sérieux et sans vergogne avec des pythons qui ne décollaient jamais. Ce n’était pas agréable d’être devant mais Lalo Il fit l’effort, donnant d’abord un à un les coups de muleta malgré le manque d’humiliation de son adversaire. Alors qu’il essayait de l’attraper par le côté droit, le taureau s’y infiltra et l’attrapa en lui faisant un violent saut périlleux dont il sortit battu. Il a tué d’un coup et de trois attaques folles. Ovation après avis.

j’ai aussi aimé Marcos del Rincón Dans le premier de son lot, un autre bouvillon qui a bien chargé et s’est laissé briller. Le torero en a très bien profité dans une tâche dans laquelle se démarque la verticalité et la personnalité de ce torero madrilène. Tâche complète avec des moments très esthétiques qu’il a terminé d’un coup d’estoc, étant récompensé d’une oreille bien que le public exigeait fortement les deux.

Le sixième de Pèdres Il a été courageux à cheval, renversant le premier poteau et poussant sur le second. Le hachoir Antonio Muñoz a été applaudi. Avec la béquille et malgré le vent gênant, Marcos del Rincón Il a joué dans une performance sérieuse dans laquelle il a fait preuve d’habileté, tirant le meilleur parti d’un taureau qui allait et venait sans être utilisé. Il a fait tout cela avec aplomb et a été applaudi.

Mario Arruza Il a profité du bon lancer droit du premier de l’après-midi pour sortir des séries tempérées côté droit qui ont été la base d’une tâche tonique. Le taureau demandait de la colère et le madrilène savait comment l’appliquer. Du côté gauche, le bouvillon présentait plus de difficultés, limitant ses performances. Il l’a tué à la deuxième tentative et lui a coupé la première oreille de l’après-midi.

Mario Arruza Il est allé à Portagayola dans le quatrième, un noble bouvillon mais il est rapidement tombé en panne, déjà dans le premier tiers après sa rencontre avec le cheval. Même si le torero était disposé, l’animal a limité et gâché ses tentatives. Il tua le troisième et fut applaudi.

Feuille de célébration :

arène Calasparra, Murcie. Quatrième de la Foire. Des bouvillons de Frères Martínez Pedrés, du bon jeu.

MARIO ARRUZA, oreille et ovation

LALO DE MARÍA, oreille et ovation après avis

MARCOS DEL RINCON, oreille et ovation

Incidents : Les trois toreros ont donné une standing ovation après le défilé.

Rapport médical de Lalo de María : Plaie pariétale gauche incisée-contre, suturée sous anesthésie. Coup à la cuisse droite. Hypoventilation bilatérale. pronostic réservé. Il est transféré à l’hôpital pour un scanner.