Par William Leel

Aujourd’hui le Mexique aura un nouveau torero : Arthur Gilles. Mais ce ne sera pas qu’une alternative de plus, c’est un événement puisqu’il sera le premier Mexicain en 256 ans d’existence des arènes d’Acho à devenir torero. «Imaginez, c’est un honneur pour moi, et que dans l’histoire de cette place, qui a tout pour plaire, le nom de Mexico et le mien apparaissent comme la première alternative»reconnu Arthur Gilles.

Arthur Giliofils d’un des novilleros et matadors des années 90 qui fut emblématique dans Mexique, du même nom, a fait une carrière novilleril dans laquelle des triomphes très remarquables ont été enregistrés. C’est la raison pour laquelle il a donné Toreros de maisondont le directeur Pablo Moreno qui lui donne pouvoir, de pouvoir l’inclure dans l’affiche vedette de la foire aux côtés de deux figures de l’époque de la tauromachie : Julian Lopez “El Juli” Oui Andrés Roca Rey, qui, avec le Toricantano, combattra des taureaux espagnols de Le port de San Lorenzo et péruviens de Saint Pierre.

« Je ne pouvais pas demander mieux en termes de remplaçants. J’en ai beaucoup admiré un (« El Juli »), le considérant même comme un super héros, bien que je n’aie jamais échangé un mot avec lui ; J’aime et respecte Andrés (Roca Rey) en tant que torero et en tant qu’être humain. En fait, il m’a offert ma première robe de tauromachie », raconte le Mexicain.