2ème CONTREVENANT, nº76, alezan Giron bragado meano axiblanco, né le 20/02, pesant 539 kilos, du haras Miura pour Juan de Castilla.

Très sérieux, avec beaucoup de python, girouette. Avec beaucoup de profil. Avec beaucoup de portance, chair longue, lâche, fine. le reçoit Jean de Castille à Véronique. Une attaque à hauteur moyenne, mais de peu de puissance. Laissez toujours les quatre arrières du taureau derrière vous. Très bonne solidité. Pliez vos mains lorsque vous passez le relais. Il a une courte attaque dans le tiers des banderilles, frappant une défaite.

Béquille : Donne beaucoup de distance Jean de Castille dans la première série à droite. Un taureau démarre bientôt, mais sans la puissance et la force nécessaires pour répéter sur une courte distance. Bonne approche. L'esprit clair. Lire les hauteurs. Il baisse davantage la main dans la troisième série, toujours sous le juste assaut de Miura. Il a une plus grande humiliation pour le piton gauche, où il sort Jean de Castille muletazos avec de très bonnes lignes et tempérance.

1º ALMEJITO, nº9, bragado meano corrido brun foncé, né le 20/01, pesant 611 kilos, du haras Miura pour Rafaelillo.

Image imposante. Très long, très sérieux, dos droit, grand. Branches larges. Grande ovation à la sortie. Mettez vos mains devant vous sur le manteau de Rafaelillo, avec une grande agilité de mouvements. Désarme Rafaelillo. Il se laisse frapper sur le cheval, même s'il ne se rend pas. Il n'est pas très maîtrisé. Il perd ses mains en frappant. Il s'oriente dans le tiers des banderilles, raccourcissant chaque passage au sein d'un tiers très complexe. Celui à cornes n'a pas beaucoup de pouvoir.

Béquille : Elle ne passe pas par manque de solidité, elle reste en dessous, sans embroque. Il n'a aucun pouvoir. Très tard depuis que le Murcien a pris la béquille. Aucune option. Abrège sans possibilité de donner une béquille. Lancez-vous à la quatrième tentative.

Feuille de célébration :

Fer Miura Madrid - EspagneArène Las Ventas, Madrid. Course de taureaux. Neuvième du Foire de San Isidro. Presque plein. taureaux de Miura,

RAFAEL RUBIO 'RAFAELILLO', silence

JEAN DE CASTILLE,

JÉSUS ENRIQUE COLOMBO,

Incidents : A la fin de la promenade, Jean de Castille Il a été contraint de saluer une standing ovation.