Julián Guerra et le droitier Borja Jiménez ont conclu un accord de procuration à durée indéterminée.

Julián Guerra parie une nouvelle fois sur une jeune épée en qui il a toute confiance : «Je pense qu’il mérite d’être aux Foires non seulement à cause de sa grande carrière de novillero et de sa Puerta del Príncipe à Séville, en plus de ses triomphes dans les grandes arènes, mais parce qu’il porte en lui une tauromachie qui peut avoir un grand impact sur le fan ».

Borja Jiménez a derrière lui une expérience vierge de torero qui ne l’a pas aidé à être aux Foires une fois qu’il a fait le saut au matador -un après-midi de Résurrection à La Maestranza aux mains d’Espartaco et de Manzanares, où il a marché une oreille -. A Puerta del Príncipe à Séville, sort sur les épaules à Pampelune, ​​El Puerto de Santa María, Villaseca de la Sagra, Saragosse… arènes dont il n’a répété qu’à Séville et El Puerto, restant sans faire ses débuts en tant que torero dans d’importantes arènes de France et d’autres d’Espagne où ils avaient gagné leur retour.

Ces faits sont appréciés par Guerra : « Il méritait que quelqu’un parie sur lui; Je crois vraiment en sa tauromachie, car il est capable de réaliser des choses incroyables dans ce métier, c’est pour cela que nous marcherons ensemble », précise-t-il.

De son côté, Borja Jiménez, est « énormément » reconnaissant du geste de Julián Guerra de parier sur sa carrière : «Je ne le décevrai pas ni les fans. C’est un romantique de la Fiesta et à ses côtés je m’intéresse beaucoup plus à la tauromachie que je ne peux en mettre au jour. Une belle étape commence dans ma vie et dans ma carrière et je vais tout donner », précise-t-il.