Là la ville navarraise de Corelle commémore jeudi prochain le 175e anniversaire de ses arènes. Jusqu’au milieu du s. XIX toutes les corridas dans cette population, ont été célébrées dans un espace public, la Plaza del Rosario. Mais en 1845, trois Corellano, Miguel Poyales, Claudio Diaz et Neiges d’Hippolytes’associent pour construire à leurs frais une Arène à Corelle.

Ils achetèrent un terrain au lieu-dit “Las Eras de Santa Bárbara” et commencèrent les travaux le 17 novembre 1845, terminant son exécution en 1847. La corrida organisée à Corelle en 1846, à l’occasion du mariage d’Isabelle II, il était déjà célébré sur cette place, même si certains travaux restaient à réaliser qui n’affectaient pas le développement de la corrida.

De 1875 à 1928, les propriétaires organisent seuls les corridas dans les arènes dont ils sont propriétaires. À partir de 1930, le conseil municipal de Corelle a loué l’arène locale à ses propriétaires pendant les 75 dernières années, pour la sous-louer à un homme d’affaires qui organise les corridas de la Foire de San Miguel.

En cette année 2022, la société Taurusmotion a réalisé une affiche de cloches pour commémorer le 175e anniversaire de l’arène. Une affiche de chiffres pour une journée marquante dans la localité : Mauresque de Puebla, Émile de Juste Oui Josélito Adame avant les taureaux Galachece qui rend l’événement du 29 septembre encore plus spécial.

Le rythme de la vente laisse penser qu’un “pas de billets” historique peut être atteint. Le grand moment des trois toreros unis à la combinaison de bétail de Galacheaprès sa victoire en Salamanqueont bouleversé l’illusion des fans qui ne se souviennent pas tant d’attentes pour une corrida à Corelle.