« Je suis sûr que des choses vont se passer lors de mes débuts avec les chevaux. Manuel Román et Marco Pérez ont beaucoup d’ambiance, ce sont deux grands toreros, mais ce jour-là j’ai beaucoup à gagner car c’est moi qui suis sur l’affiche. « Je suis très excité de rivaliser avec eux ». C’est ainsi que s’exprime Cristian González, torero de Salamanque, qui fait ses débuts avec des chevaux à La Línea de la Concepción le 23 mars avec des taureaux d’El Freixo. «C’est un début de rêve, un objectif que je me suis fixé lorsque j’ai commencé comme torero et le début de tout ce qui ce arriver ».

Qui est Cristian González?, demandent de nombreux fans. «Je suis un torero de Salamanque, j’étais à l’école de Salamanque puis je suis allé vivre à Ciudad Real et j’étais à l’école Miguelturra, en plus d’être amoureux de ce monde. Je base tout sur la préparation et la livraison”explique le jeune torero. « J’aime bien me battre, mais je n’aime surtout pas rester avec quoi que ce soit à l’intérieur. L’habileté est ce qui définit les grands toreros et les a toujours définis tout au long de l’histoire. «J’admire les toreros comme Maestro Juli ou Maestro Daniel Luque».

Il reste un peu plus de trois mois pour l’événement phare : « Ça m’excite, ça me motive, ça me responsabilise. J’ai un temps de préparation devant moi dont je veux profiter au maximum. L’après-midi de La Línea est bien plus qu’un début, c’est une occasion en or de montrer qu’ici il y a un torero prêt à se frayer un chemin.