La Association culturelle et taurine de La Granja a annoncé la liste des gagnants de cette deuxième édition du “Haricot d’or” tenue dans la ville de Site royal de San Ildefonso.

A cette occasion le trophée Meilleur torero a été décerné à Daniel Médine, qui a combattu les bouvillons du ranch Baltasar Iban et il a montré un grand état de forme et de maturité avec la béquille, sachant être à sa place donnant de bonnes séries de long à moyen à son premier et traitant de la beauté à l’arrimón à son second, étant celui-ci de retour dans le ring et appendice de coupe aux deux bouvillons .

En tant que meilleur bouvillon, le prix est décerné à celui qui s’est battu à la quatrième place le premier jour, numéro 18 et nommé “Barman”, du bétail Gago d’orgequi n’aimait pas Eusébio Fernández. Steer qui a montré une grande profondeur et qui a permis la transmission lors de l’abattage lui donnant un combat agile et une beauté esthétique lorsqu’il a traversé à la fois la cape et la béquille.

Pour sa présentation, ainsi que pour le jeu donné lors du combat du même (2 étaient des bouvillons de retour sur le ring) se montrant à tout moment avec la bravoure et la caste nécessaires et permettant cette proximité et cette tempérance pour offrir des séries d’art reconnues par le respectable, le bétail Baltasar Iban Il est reconnu comme le meilleur élevage du concours.

Et pour finir, un trophée est décerné à la meilleure tâche à Jordi Pérez “L’enfant des religieuses”, pour le combat du troisième taureau du bétail de Baltasar Ibanqui, sachant donner son temps et respecter ses espaces, a fait preuve d’une grande maturité avec la béquille, se montrant supérieur au bouvillon en tout temps et lui donnant des séries d’art naturel.

Enfin, dans la bouche du président de l’Association, nous tenons à remercier tous les participants, les organisateurs et, surtout, le public présent pour leur collaboration et leur participation à cet événement, sans qui la “Haricot d’or” ne serait pas la même et place la ville de La ferme très bien placé sur la scène taurine nationale. Il a également annoncé que les travaux étaient déjà en cours pour une troisième édition, qui se poursuivra avec la même qualité de festivités, avec des haras de Torista de premier ordre et avec de belles nouveautés pour l’année prochaine.