ETle banderillero David Champion Il est hors de danger après avoir été admis au Hôpital Roi Juan Carlos de Mostoles après avoir subi un accident grave qui a causé un ‘hémorragie dans le cerveau’, la fracture d’un os du crâne, un pneumothorax, une fissure maxillo-faciale dans le lobe de l’œil, un goring d’environ 8 cm. à la cuisse gauche, en plus de multiples contusions, à la suite de la prise dramatique qu’il a subie dimanche dernier dans les arènes de Porte de Tolède, lorsqu’il agissait sous les ordres du torero de Tolède Miguel Serrano.

Une fois le danger initial passé, un peu plus calme mais logiquement toujours craintif et dans l’expectative, sa femme Beatriz García Gutierrez, parle avec bullworld et détaille l’évolution du subalterne, qui sera transféré aujourd’hui dans un hôpital de Madrid. La femme du banderillero explique que pour le moment, les médecins excluent une intervention, puisque les contusions au cerveau sont en train de se résorber : “David va bien, il est conscient et hors de danger, mais nous devons attendre l’évolution car ce qui est le plus inquiétant, c’est de voir l’évolution de l’ecchymose sur sa tête.”

“Dans le deuxième scan qu’ils ont fait, ils nous ont donné de bonnes nouvelles car les ecchymoses se résorbent et il semble qu’il n’ait pas besoin d’intervention pour le moment.” Il semble qu’il se soit également cassé un os du crâne et l’ait également frappé au niveau des poumons et qu’il ait un petit pneumothorax. De plus, dans le lobe de l’œil, dans la partie inférieure, je pense qu’il avait aussi une sorte de fissure maxillo-faciale, qui est déjà mineure, et le reste ce sont des contusions. Un œil est presque complètement fermé, mais sinon ça va, à cause du goring phénoménal. Il est aux urgences car, devant être transféré dans un autre hôpital, ils n’ont pas voulu le faire monter à l’étage. Ils avaient prévu de le transférer à l’UVI, mais comme il allait bien, ils ont décidé de le laisser dans une boîte pour le moment jusqu’à ce qu’ils voient s’ils le transféraient.

‘Dans l’USI mobile -Continuez Béatrice Il a été soigné pour un encornement à l’arrière de la cuisse gauche d’environ 8 cm. Au début, ils nous ont dit 15, mais je pense que c’est plus petit, très propre, ça saignait à peine. Il est phénoménal du goring, ça ne fait pas mal et il va très bien, mais il a pris beaucoup de coups, dont un très fort à la tête et c’est pour ça qu’il a une hémorragie au cerveau, je ne sais pas si c’est une hémorragie ou des caillots, ils ne nous ont pas fait de rapport non plus Exactement parce qu’ils font divers scans et tests ».

La femme du banderillero raconte les moments accablants qu’ils ont vécus dans cette mésaventure brutale : “C’était sur le dernier bouvillon, il était déjà avec l’épée dedans, mais il a frappé une fente, l’a accrochée et l’a jetée, et le coup était très fort et très laid, tombant sur le cou et la tête, et déjà sur le sol le boeuf était en colère contre lui. Il est resté là inconscient et nous avons eu très peur car il l’a très mal pris. Il est entré raide et inconscient dans l’infirmerie.

Après les moments de danger, Béatrice stipule que: “C’était une très grosse frayeur. Au début, j’étais plus calme quand je l’ai vu aux soins intensifs sur la place, mais quand je suis arrivé à l’hôpital et qu’ils m’ont dit qu’il avait ça dans la tête, eh bien, la peur dans son corps à nouveau, parce que quand ils disent : ‘ le cerveau’ Eh bien, tout t’inquiète un peu plus…’.

Malgré la dureté et la gravité des blessures, sa femme est confiante dans la force de Champion: ‘Il est très fort. C’est le septième goring qu’il a déjà. Mishaps a eu plus, mais goring est le septième et est fort et j’espère qu’il évolue bien. Il a hâte de rentrer chez lui, parce qu’il se battait aujourd’hui et voulait être renvoyé… Bref, vous savez comment ils sont. Ils ne le laissent pas sortir du lit, hier il voulait se lever et il n’y avait aucun moyen, mais ils ne le laisseront pas parce qu’il doit se reposer jusqu’à ce que tout soit réabsorbé et pour l’empêcher de se lever et d’avoir des vertiges et tomber’.

À propos de la durée de votre séjour à l’hôpital, Béatrice déclare : ‘Les médecins ont dit qu’il devra rester à l’hôpital encore quelques jours, mais cela dépendra des scanners suivants, s’il se résorbe bien, car le crâne devra être à la maison et avec le temps il le sera fermera, mais ils peuvent voir qu’il se résorbe et qu’il n’augmente pas. Au moins je calcule encore deux ou trois jours’, termine en disant