Ce matin le professeur est décédé Luis Alfonso Garcés, à 85 ans. L’un des toreros qui a donné plus de classe Madridaprès une brillante carrière de novillero dans laquelle il a laissé sur ses épaules deux après-midi par la porte d’entrée de Les ventesce qui l’a amené à adopter une alternative de luxe dans cette même arène, avec un panneau “Il n’y a pas de billets”, en raison de l’attente que le spectacle a suscitée.

Naturel de Pozorrubio De Santiago (Bassin)a fait ses débuts avec picadores dans Talamanque de Jarama le 8 mai 1955, dans une corrida où il alterne avec Luis Grimaldos. Il a commencé à gagner en popularité dans les novilladas de la place Vistalegre carabanchelera, et ses succès l’ont amené à apparaître le 10 août 1958, avec Chicuelo III et Sergio Florespour s’occuper des cornes de Sanchez Arjona. Il a coupé une oreille et a ensuite fait deux autres promenades au cours desquelles il est sorti consécutivement sur les épaules, auxquelles il a ajouté une autre Puerta Grande dans une autre corrida plus tard.

Il prit l’alternative en 1960 à la corrida de la Presse, le 10 juillet, avec le taureau ‘petit’ nº 9 de 541 kg, de bétail Alipio Pérez Taberneroqui lui a donné Manolo Vazquezen présence de Grégory Sanchez.

Sa dernière représentation date également de l’arène de Las Ventas, la plus transcendantale de sa carrière, le 28 juin 1966. Un torero qui, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’arène, a su dégager à foison bonhomie et classe.

Sa dépouille mortelle sera voilée au salon funéraire de San Isidro. De Mundotoro, nous souhaitons adresser nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses amis pour une perte aussi irréparable.