Le maire de Salamanque, Carlos García Carbayo, a souligné que cette terre « on ne peut pas la comprendre sans la tauromachie et l'histoire de la tauromachie ne peut s'expliquer sans Salamanque ». Considérez que « lien incontestable» est une réalité que les institutions doivent «exalter et préserver». Le maire a prononcé ces mots devant près d'un demi-millier de supporters rassemblés lors de l'inauguration de la troisième édition de MasterClass TAUREAUX, un projet pionnier et unique dans le monde taurin visant à promouvoir la connaissance des supporters et la promotion et la diffusion de la tauromachie, réalisé et produit par le journaliste Javier Lorenzo et a l'impulsion de mairie de Salamanque.

Le premier maire a déclaré que « La tauromachie est une expression artistique qui mérite notre protection. Et quelle meilleure façon de protéger quelque chose que de le divulguer. Rapprochez-le de tous ceux qui l’ignorent, qui ressentent une certaine curiosité ou qui souhaitent approfondir. C'est pour cette raison qu'il a salué l'initiative de MasterClass BULLS de Javier Lorenzo, un cours amateur organisé à Salamanque et son objectif est précisément cela, promouvoir la conversation et le débat sur les taureaux et découvrir les clés et les secrets de la tauromachie.

Lors de l'inauguration de la troisième édition de MasterClass TAUREAUX l'engagement du mairie de Salamanque pour ce projet au moins dans les trois prochaines années, dans un engagement clair et sans complexes pour la tauromachie. Ce qui était un projet pionnier et unique sur la planète taureau, né il y a deux ans, a désormais une continuité et la possibilité de s'implanter dans la ville comme offre éducative, didactique, culturelle et taurine pour les fans. « C’est pourquoi le défi devient plus grand. Ce rêve d’enseigner et de diffuser la tauromachie se consolide et me remplit de responsabilité et d’enthousiasme de pouvoir le réaliser.il prétendait Javier Lorenzo, réalisateur et producteur de MasterClass TAUREAUX.

A l'occasion du lancement de cette nouvelle édition, un hommage a été rendu à Diego Urdiales en prélude au début de la saison au cours de laquelle elle fête alternativement son 25e anniversaire. Profitant de sa présence dans Salamanque, García Carbayo Il lui a décerné le prix du meilleur travail de la Foire de 2019, qu’il n’a pas pu recevoir en 2020 en raison de l’apparition de la pandémie de coronavirus. Ceux qui fréquentent le Palais des Congrès Ils ont pu assister en direct à l'entretien qu'il a réalisé Javier Lorenzo à Urdiales, dans le cadre d'un événement auquel le poète, écrivain et chroniqueur a également participé Isabelle Bernardo et dans lequel le Conseiller pour les Relations Institutionnelles, les Célébrations et les Traditions était également présent, Carmen Seguin.

Diego Urdiales, qui, quatre ans plus tard, définissait la tâche de Salamanque Comme l'une des grandes œuvres de sa vie, il a élevé une défense tous azimuts de la Corrida et a expliqué dans l'interview que « Le plus grand échec de la tauromachie est de dévaloriser les triomphes obtenus sur le ring », en référence à la décision de nombreuses entreprises de ne pas valoriser les réalisations sur le ring ou la catégorie gagnée sur le ring et devant le taureau. Il a reconnu que « Avant, on prêtait davantage attention à ce qui se passait dans les arènes » et aujourd’hui « l’indépendance est de moins en moins récompensée ». Le professeur de Arnédo Il est revenu sur les difficultés qu'il a rencontrées tout au long de ce quart de siècle en tant que torero, a rappelé ses débuts et a défendu la « dignité » avec laquelle il a toujours voulu parcourir le métier. « Ce que j'ai réalisé est bien plus que ce que je pensais réaliser, mais pas tout ce dont je rêvais et cela continue de m'enthousiasmer chaque jour », Indien. Diego Urdiales Il a eu des mots d'admiration pour les toreros de Salamanque comme Le garçon de la Capea, Julio Robles et surtout pour Le Viti, dont le costume blanc et or de l'alternative était un témoin à la première personne de l'entretien. « Viti est grandeur, pureté, vérité, qualité et dévouement sans faire d'histoires pour demander des applaudissements »a-t-il exprimé.

C'est ainsi que la troisième édition de MasterClass TAUREAUX @JavierLorenzo Il est composé de dix séances qui se dérouleront en salle Julio Robles du Musée taurin de Salamanque les samedis de mars (2, 9, 16 et 23), avril (6, 20 et 27) et mai (4, 18 et 25) de 10h30 à 13h30. Le parcours a encore une fois été très bien accueilli par les fans qui ont vendu les places proposées en très peu de temps.