Guillermo Leal

Le droitier du Michoacán Isaac Fonseca a fait ses débuts hier en Amérique du Sud en agissant dans San Cristóbal, Vénézuela. «C’était une nouvelle expérience, l’affection du public après ma prestation était excitante. J’ai marché jusqu’à la place et je suis parti sur mes épaules. Quand le public m’a vu entrer, il y avait beaucoup d’attente. Il y en a qui m’ont demandé des photos et d’autres me regardaient comme pour dire ‘qui est-ce’, mais au final il y a eu du dévouement et beaucoup d’affection de la part du public»dit, par téléphone, le droitier Michoacan qui a coupé deux oreilles et ouvert la Puerta Grande.

Les deux appendices que le Mexicain a coupés, un dans chaque taureau, ont été les seuls à avoir été décernés lors de la première corrida de la foire vénézuélienne. «Ma première tâche a dû souligner que le public était agité à cause du manque de force du taureau, cependant j’ai vu des qualités en lui, j’ai été patient et j’ai fini par accomplir une tâche qui, après un coup d’épée, m’a valu mon oreille. Puis mon deuxième taureau a eu de la force. Parfois abrupte, il fallait savoir la tempérer et j’ai pu lui donner des lots très exigeants mais que le public a appréciés. J’ai encore tué d’un coup d’épée et ils m’ont donné une oreille et il y a eu une demande pour la seconde, mais le juge était très exigeant»a déclaré Fonseca.

Le torero lui-même a ajouté que, selon ce qu’un journaliste vénézuélien lui a dit : « Je suis le 25e Mexicain à me produire sur la place San Cristóbal, ce qui ajoute également à mes débuts vénézuéliens et sud-américains », conclu Isaac qui se rendra à Espagne pour préparer la saison européenne dans laquelle il est censé inclure sa confirmation d’alternative dans Les ventes.