Fran Fernando C'est déjà l'une des promesses fermes de la tauromachie en Aragon. Il a laissé d'excellentes sensations dans le Concours de Potier d'Argent 2023 pour lequel il était finaliste. Ce samedi ce seront ses débuts avec les picadors. Le torero de Saragosse fera un saut à l'échelle supérieure au début de la Foire de Saint-Georges dans les arènes de La miséricorde. « J'espère que ce sera un bel après-midi pour pouvoir profiter avec mes coéquipiers et si possible, qu'une victoire viendra. Ce sera un après-midi très important dans ma carrière et je pense que je me souviendrai toujours. C'est mes débuts avec les picadors, également dans un endroit de première classe. J'ai très envie'A exprimé Fran Fernando.

Le torero est annoncé avec Tristan Barroso et Christian Torres avec les cornes de Jiménez Pasquau. Une date importante pour lui et tous ses followers. 'Je suis de Villamayor de Gallego, une ville à un quart d'heure de Saragosse. Je sais que beaucoup de gens vont y aller et que les gens de la ville m'aiment et me soutiennent. Chaque fois que je corrida à proximité, ils me verront. Je tiens à vous remercier de toujours me soutenir, moi, mon peuple et tous les fans. Encore plus un jour qui va être si spécial pour moi. dit le jeune torero avec enthousiasme.

« Castellón a été un très bel après-midi. Il n'y avait jamais combattu de taureaux. C'est une belle foire avec un public très sympathique et très accueillant avec nous. Je l'ai beaucoup apprécié. Je me sentais bien avec mon taureau Sepulvéda. J'y suis allé en premier. Quand on choisit le premier, il est toujours difficile de se connecter avec les gens et d'assumer le rôle. C'était quand même très bien pour moi'assure Fran Fernando qui a fait son apparition dans la ville méditerranéenne au début de l'année.

Ce samedi, son étape de torero sans chevaux est derrière lui et commence un moment important de sa carrière. Fran Fernando fait le point sur une année 2023 très complète : « En 2023, j'ai tué environ 12 génisses au total. J'étais demi-finaliste Villaseca du Saint Et la vérité est que ça s’est bien passé, je fais un bilan positif. J'ai pu cailler comme un torero sans picadors. De plus, cet hiver m'a aidé à franchir une nouvelle étape.