Le bétail de Garcigrande ne pourra pas traiter ce dimanche à Nîmes en raison de la maladie des moustiques qui inquiète les hommes d’affaires et les éleveurs lors des foires France.

Il convient de rappeler que les taureaux sont soumis à un PCR dont les résultats sont connus quelques heures avant de se lancer dans les courses. « C’est un drame qui fait que les hommes d’affaires ont toujours l’eau jusqu’au cou »assure Simon Casas.

« C’est une situation très préoccupante en France en matière d’exportation d’animaux. En Espagne, moins parce que vous pouvez y faire face même si votre test est positif.soutient-il.

Enfin, ce sera le bétail de Victoriano del Río celui qu’il affronte le 17 septembre prochain. Sur l’affiche, ils sont annoncés Julien López « El Juli », qu’il dit au revoir à l’endroit où il a pris l’alternative ; Tomas Rufus, qui remplace Morante de Puebla; et Solalitoqui prend l’alternative.