Pour William Leal (Mexique)

Le jeune homme hydrowarm Hector Gutiérrez Il est devenu l’un des toreros préférés des fans exigeants de Guadalajara, depuis le pardon et l’oreille coupée hier, venus réaffirmer les triomphes qu’il a obtenus sur le ring de “New Progress”.

Hier, il a obtenu un emploi dans lequel il s’est battu par note. On pourrait dire qu’il a pontifié avec une corne extraordinaire du bétail de Jaral de Peñas auquel le juge du tribunal Alfredo Sahagun Il a fini par épargner sa vie, grâce à sa bravoure, sa noblesse et son parcours.

“C’est l’un des meilleurs taureaux que j’ai pu apprécier”assuré dans de brèves déclarations Gutierrez qui ne change pour personne, alors réussir à Guadalajara Ce n’est pas facile et il y est déjà parvenu à quelques reprises.

“C’était une tâche dans laquelle j’ai pu me battre comme j’aime, avec tempérament, avec générosité, sentant la tauromachie et le dévouement de ce public très exigeant, mais quand il se livre, il le fait sans hésitation. Ce fut une soirée inoubliable’a souligné Gutiérrez en assistant à de nombreuses personnes qui ont demandé des photographies et des autographes en quittant l’arène

Dans son second, un taureau avec des conditions différentes, Gutierrez il ne s’est pas contenté de réussir sa première, il est devenu sérieux et ferme et s’est coupé une oreille bien méritée, finalement le seul appendice car dans Guadalajara, comme dans le Mexique, lorsqu’il est gracié, il n’y a pas de trophées symboliques.

Un autre point important pour Hector Gutiérrez c’est que ce triomphe a été obtenu aux côtés d’une figure mexicaine comme “Le Payo”qui s’il n’avait pas échoué avec l’épée aurait coupé une oreille à son second, mais surtout à côté de la figure de proue péruvienne, Andrés Roca Reyqui n’est pas satisfait de l’important samedi après-midi de Aguascalientes, s’est amusé à se couper trois oreilles hier après-midi, réaffirmant qu’il ne s’agit pas d’un hasard, mais d’une réalité indéniable.