“J’arrive préparé et avec beaucoup d’illusions, aussi avec les incertitudes typiques d’un saut de cette entité. Mon objectif est la victoire et pouvoir consolider mon nom afin de gagner une place de premier novillero en 2023 ». Parole Nek Romerode la École taurine de Valence et que samedi prochain, il relève le défi de faire sa présentation, ses débuts, avec le castoreño. Sera sur Algemesi. Il arrive vite et surtout fait, après avoir caillé de remarquables performances dans les corridas sans chevaux.

Le jeune novillero se souvient de l’étape qui se termine déjà comme un novillero sans médiator : « Cela a été une étape très, très spéciale et cela m’a aidé à continuer à grandir en tant que torero et surtout en tant que personne ; J’ai marché sur des places responsables et très importantes où j’ai pu me battre à l’aise comme Séville, Bilbao, Arles Soit Le port

Torero doté de personnalité et d’idées claires, son concept et sa personnalité émanent du naturel, comme il l’affirme lui-même : “Je suis un torero très naturel et j’aime la tauromachie telle que je suis, naturelle, pure et très vraie.” Et sur les sources artistiques dont il se nourrit :Enrique Ponce, José Tomás, Joselito el Gallo et d’autres si différents mais qui me remplissent beaucoup Manolete, Curro Soit Paula”

Vient maintenant le début avec les chevaux. Nouvelles vues, nouveaux objectifs. Nek Romero Expliquer: “Je souhaite profiter de mes débuts samedi prochain dans Algemesi et pouvoir signer les échecs de 2023 et remporter de nouveaux contrats, pouvoir être un novillero leader en 2023. C’est ma pensée “. Et il se conclut par une idée très décisive : “Maintenant, je n’ai qu’une seule date et c’est la plus importante de ma carrière : samedi prochain à mes débuts avec des pics”.