La municipalité de Lagos de Moreno, État de Jalisco, Il est situé à 421 kilomètres du Mexicoqui borde, au nord, l'état de Aguascalientes, au sud-est avec Guanajuato et à l'est avec San Luis Potosí. Eh bien, le ranch est situé dans cette zone. « Sainte Marie », propriété qui abrite le ranch de bétail Bravo appelé « José Barba » niché dans les montagnes de Hauts Nord, zone riche de biodiversité variable, située à 2 860 mètres d'altitude, occupée par une grande variété d'arbres, parmi lesquels se distinguent les ahuehuetes, les pins, les genévriers, les tule et les chênes, dans sa partie la plus élevée. Tandis que dans les basses terres, la végétation est plus aride, composée exclusivement d'organes tels que les cactus, les viznagas et les mesquites.

Une autre partie de sa richesse réside dans l'extraordinaire carrière de jade et de xalnène qu'elle possède et commercialise, qui donne des tons très particuliers à son environnement, passant du jaune clair, au vert et au rose lorsque la lumière du soleil passe de midi au coucher du soleil.

Dans cet endroit merveilleux en 1987, don José Barba Muñoz et Don José Roberto Gómez a fondé cet élevage avec 62 vaches, dont 32 du pâturage potosina de De Santiago et 30 de Teófilo Gómez, plus deux étalons, dont un Reyes Huerta « Gagnant » et un autre de Montecristo «Culebrillo»; En 1988 il ajoute des vaches et des étalons San Martin.

Depuis 2014, don José Barba, affectueusement surnommé Chepo, est resté l'unique propriétaire, étant, à ce jour, fidèle à la lignée génétique de Teófilo Gómez. Dernièrement, il a décidé d'essayer un étalon de Sainte Barbara, toujours à la recherche avant tout de noblesse et de qualité dans les attaques de son bétail.

La propriété dispose de 220 hectares de pâturages, répartis en trois accouplements, soit un total d'environ 200 têtes de bétail.

Dans sa partie supérieure, pour profiter de la rugosité de la topographie, se trouvent les parcs d'engraissement, où, grâce à de magnifiques installations, sont achevés les mâles, dès qu'ils ont atteint l'âge de deux ans et demi. L'hydratation du bétail se fait par l'abreuvement, qui atteint son niveau idéal en saison des pluies.