Le torero avec des pioches Julien Garibay il a subi un pronostic “Très Grave” encorné au combat du sixième bouvillon de l’après-midi, où il a été brutalement rattrapé, longtemps suspendu au piton. Le rapport médical, signé par le Dr Enrique Crespo, comprend les éléments suivants : ‘Corne de taureau enroulée dans le Triangle de Scarpa à quatre trajectoires ; une, vers le haut, au-dessus du ligament inguinal, d’environ 20 centimètres qui déchire le muscle oblique sans lésion abdominale apparente ; une autre, à environ 15 centimètres de hauteur, atteignant l’épine iliaque supérieure ; une autre, vers l’extérieur, qui atteint la face externe de la cuisse d’environ 20 centimètres, lésant le fascia lata grossier et tenseur externe ; l’autre vers l’intérieur et vers le bas d’environ 25 centimètres, avec déplacement total du couturier et axial’.

Malgré sa gravité, le goring n’a touché aucun vaisseau vital, bien qu’il ait causé d’énormes dégâts. Le novillero est déjà aux soins intensifs, pour être transféré à l’hôpital de Villalba.