Les fans avaient déjà jeté leur dévolu sur Julio Méndez après sa belle performance dans le Sac taurin de Ciudad Rodrigo. Le torero a revalorisé sa bonne tauromachie en se proclamant vainqueur du II Concours « Kilomètre Zéro » célébré dans le Palais Vistalegre de Madrid. « Je me sens très chanceux d’avoir remporté un concours aussi prestigieux et que le monde entier puisse le voir à travers les caméras de télévision et l’ensemble du public de la capitale », le torero s’est déclaré exclusivement pour Mundotoro.

Julio Méndez Il s’est illustré ce week-end lors de ses deux prestations à la compétition. D’abord, samedi avec le bon taureau de Ginés Bartolomé avec lequel « Je l’ai parfois apprécié, avec des nuances à corriger. Le dimanche (avec José González) J’ai pu exprimer ce que je veux être et la façon dont je veux ressentir la tauromachie », assure le torero du École taurine de Badajoz.

Le public a demandé une deuxième oreille, mais pour Julio Méndez il n’y a pas de controverse : « Les oreilles sont quelque chose de numérique, je m’en tiens au sentimental et à ce qui est arrivé sur la ligne. Le président avait le droit de ne pas abandonner à cause de la crevaison, évidemment les sensations que je ressens avec ce taureau sont uniques.. Désormais, le torero est sur toutes les lèvres et les fans le suivront de manière fiable. Malgré cela, le torero de Cáceres reconnaît la grande hauteur atteinte par le concours. «Tous mes coéquipiers étaient à un niveau élevé. Il y avait des bœufs qui présentaient plus de difficultés, ils montraient tous leur tête. Compétition et rivalité entre nous, en dehors de la place nous sommes de bons compagnons’affirme-t-il.

Pour tous les fans qui souhaitent suivre les traces du jeune torero, ils auront de nombreuses occasions de profiter de ses combats taurins. Julio Méndez sera en ‘il Poche La Carlotaun festival à Coria, la fin de Chaussure d’argent de Arnédo et le Potier d’argent de Villaseca, révèle et reconnaît avoir ‘a reçu de nombreux messages d’affection de la part de nombreux fans, professionnels et amis. J’espère que les choses se passeront bien pour d’autres jours de la saison. Je me sens très fier d’appartenir au École taurine de Badajoz‘.