Fondation UNE FOIS et la Fondation Fighting Bull ont signé ce matin un accord-cadre de collaboration dans le but de promouvoir l’inclusion professionnelle des personnes handicapées, ainsi que l’accessibilité universelle et le design pour tous.

L'accord a été signé Victorino Martin, président de la Fondation Toro de Lidia ; et Fernando Riano, directeur des relations institutionnelles et de la durabilité du groupe social ONCE ; et Fernando Gomavice-président de la Fondation Toro de Lidia, qui a exprimé son engagement envers la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, qui plaide pour une réelle inclusion des personnes handicapées dans tous les domaines de la vie.

En ce sens, et en raison du risque auquel sont exposés les professionnels du secteur taurin, cet accord vise à promouvoir l'employabilité, la formation et l'amélioration des conditions de vie des personnes handicapées, qu'elles soient congénitales, soudaines, dues à une maladie… qui font partie du domaine taurin. Grâce à l'accord signé par les deux entités, des programmes d'orientation, de formation et de placement pour les personnes handicapées seront mis en place, dans le but d'améliorer leur accès à l'emploi.

Dans cette optique, l'accord propose de promouvoir des actions de formation en faveur des personnes handicapées comme moyen fondamental pour leur offrir de réelles possibilités d'insertion sociale et professionnelle. Enfin, en matière d'accessibilité universelle, des programmes de collaboration seront établis entre les deux entités pour promouvoir des initiatives visant à réaliser un design pour tous.

Dans les paroles de Fernando Rianodirecteur des relations institutionnelles et de la durabilité du groupe social ONCE, 'Cet accord contribuera à garantir que tous les secteurs du monde taurin présents ici aujourd'hui aient ce projet passionnant pour l'avenir qui concerne l'amélioration de la vie des personnes handicapées.. Le président de la Fondation Toro de Lidia, Victorino Martina souligné l'importance de «cet accord'signification 'un pas de plus. Le premier objectif que s'est fixé la Fondation Toro de Lidia est de normaliser la relation entre la tauromachie et la société et que l'ONCE, l'une des fondations les plus prestigieuses, nous contacte pour protéger les professionnels du monde de la tauromachie est quelque chose d'historique..

L'événement a réuni une large représentation du secteur taurin : Miguel Abellándirecteur général du Centre des Affaires taurines de la Communauté de Madrid ; Adolfo Suárez Illanaancien quatrième secrétaire du Bureau du Congrès des députés ; David Pradosprésident de l'Union nationale des picadores et banderilleros espagnols (UNPBE) ; Juan-Pédro Domecqvice-président de la Royal Union of Fighting Bull Breeders (RUCTL) ; Lucie Martindirecteur des relations institutionnelles chez RUCTL ; Miguel Cidprésident de l'Association parlementaire taurine ; José Antonio Rodríguez, vice-président de l'entité qui regroupe les maires (UMAVACAM) ; ainsi que le torero aux picadors Pepe Luis Cirugeda; et le journaliste taurin Gonzalo Bienvenue.