Les taureaux de La police Ymbro « ils ont volé » dans les rues de Pampelune au cinquième confinement. Une course conditionnée par le rythme des cors et un troupeau qui ne permettait pas d'écarts jusqu'à la rue Bureau de poste, puisque dans le Côte de Saint-Domingue Les chèvres ouvrirent un troupeau qui fut fermé par cinq taureaux noirs et un alezan jusqu'à ce que le Place de la mairie, où trois taureaux ouvraient la course, déjà divisés en deux groupes dans la rue Marchands jusqu'à la courbe Bureau de poste.

Le troupeau s'est à nouveau rassemblé dans les premiers mètres de la rue Bureau de poste, à ouvrir, toujours en deux groupes, – avec trois taureaux et, plus tard, trois autres – permettant les meilleures courses de course de taureaux, bien que très exigeantes avec la grande vitesse des taureaux encore dans cette section. Beaucoup tombent comme d'habitude parce qu'ils veulent gagner de l'espace devant la gueule du taureau.

Un rythme de course qui s'est poursuivi pendant Téléphone et la descente vers l'allée, avec de nombreux coureurs debout des deux côtés de la rue et avec de nombreux écarts entre les six taureaux de La police Ymbro, maintenant plus seul, mais avec une grande rapidité. Une corrida qui s'est terminée en 2 minutes et 18 secondes.