Ce lundi 13 mai, le Dixième tribunal collégial pour les questions administratives du Mexique a décidé, à l'unanimité, de supprimer la suspension provisoire accordée par le juge Minerve Mendozaaprès la protection promue par l'association civile « Il défend ses droits » comme le rapporte le journal Aztec 'Le nord'. Outre cette décision, le juge doit encore se prononcer sur la suspension définitive des festivités taurines, qui auront lieu le vendredi 17 mai s'il n'y a pas de nouveau report de l'audience incidente.

Lors de l'audience publique, le tribunal collégial n'a pas discuté de la proposition du juge Ana María Ibarra Olguín, qui a simplement indiqué que dans ce cas il fallait appliquer les critères établis par la Deuxième Chambre de la Cour Suprême de Justice, qui a révoqué une précédente suspension en décembre de l'année dernière qui avait empêché la célébration des fêtes taurines dans le Place Mexique à partir de mai 2022.

Même si aujourd'hui les spectacles taurins peuvent continuer à avoir lieu Mexicoil est important de souligner que le 8 mai, le juge Mendoza a rejeté la protection présentée par Justicia Justa, ce qui a motivé la suspension accordée en mai 2022 par Jonathan Bass qui occupait auparavant le poste dans le Tribunal de premier district en matière administrative.