La Union royale des éleveurs de taureaux de combat opté à nouveau pour un rendez-vous déjà fixé dans le calendrier du Institution: il Réunion de jeunes éleveurs, qui, à cette occasion, s’est déroulée à la ferme d’élevage Torrealta

Le rendez-vous annuel des jeunes éleveurs RUCTL C’est déjà devenu une tradition, dans sa troisième convocation consécutive. Près d’une cinquantaine de jeunes sont venus à la ferme de différentes parties de la péninsule. « Le Toñanejo » situé dans Médina de Sidonie (Cadix) pour débattre et s’impliquer en tant que nouvelles générations dans lesquelles réside l’avenir du secteur bravo.

La journée a débuté par une table d’analyse et de propositions où le manager, Alvaro Martínez Conradi, le directeur des relations institutionnelles, Lucie Martin et le coordinateur technique des projets, Laura Landeta, Ils ont présenté la situation actuelle du marché Bravo et présenté les propositions des années passées, analysant les progrès réalisés ces dernières années. Ils ont expliqué les lignes de travail et les nouveaux projets de l’Institution, les jeunes éleveurs ont participé activement à la génération de propositions et d’idées modernes pour le secteur.

En guise de bilan, le manager a exprimé ‘sa satisfaction en regardant en arrière et en constatant les améliorations réalisées ces dernières années » et a insisté sur le fait de « compter toujours sur le soutien du RUCTL comme le grand parapluie des éleveurs se sentant fiers d’appartenir à une institution avec un tel parcours’.

Après une table d’analyse, toutes les personnes présentes ont convenu de travailler en coordination à travers le chat ouvert des Jeunes Éleveurs, qui compte plus de 100 participants, et de fixer le mois de novembre pour la célébration annuelle de la rencontre, à tour de rôle dans différentes parties. de la géographie de l’élevage.de bravo pour réaliser une analyse des actions menées.

A cette occasion, la journée a été accompagnée d’un déjeuner et d’une collation dans la spectaculaire place du bétail animée par les jeunes éleveurs, qui s’est terminée par un après-midi animé par le groupe. « Réflexions du sud ».