Un nouveau rapport de terrain sur le bétail de Rocío de Cámara. La performance de David de Miranda avec son taureau alternatif à Huelva et un reportage sur la guérison d’un taureau courageux dans l’élevage Partido de Resina, contenu de la semaine.

Il a été diffusé hier soir il dix-huitième programme de la deuxième saison de ‘RAZA’ sur le web VIDEOTOROSun espace réalisé et produit par Pablo López Rioboo. Un programme qui sera diffusé sur Internet en http://pablolr89.com/. Le programme est diffusé tous les mardis à 20h30, étant disponible à la demande sur le web 24h/24, en étant informé à la minute près dans votre compte Twitter @razatoros.

Cette semaine, RAZA revient visiter le ranch de Rocío de la Cámara. Dans ce rapport, nous découvrirons les origines du bétail de Mme Rocío de la Cámara, ainsi que l’état actuel de son bétail. Nous verrons la portée de ce 2021 qui quittera le Cortijo de la Sierra pour arroser les arènes avec bravoure et classe, plusieurs taureaux y sont préparés ainsi que des cuatreños et cinqueños, qui s’achèvent petit à petit. Éleveuse passionnée pour ses ‘osbrones’ ainsi que pour ses chevaux espagnols. Un agriculteur à l’illusion intacte et aux choses claires. Des portées courtes et des taureaux de type, peu mais bons, voilà ce que pense cet agriculteur sévillan vivant dans les terres de Jerez.

Après avoir quitté les terres de Jerez de la Frontera à côté de Cuervo, la dernière ville de la province de Séville, nous nous rendrons à Aznalcázar pour assister à la cure d’un Cuatreño du Partido de Resina. Un animal qui souffre d’arthrite infectieuse à la main droite, qui nécessite une intervention sous anesthésie générale de José Luis Algora.

Comme chaque semaine, nous passerons du terrain accidenté au ring, cette fois pour profiter du travail de David de Miranda ‘Distant’ de l’élevage de bétail Victoriano del Río. C’était à Huelva, lors des Colombinas 2016, une place où celui de Trigueros a pris l’alternative, un après-midi de grande charge émotionnelle pour le Huelva.