Les données annuelles concernant les célébrations taurines pour 2023 sont positives, mais pas meilleures. Ils ont été réalisés 11% de plus par rapport à 2019, la dernière année avant la pandémie, 2,7% de moins par rapport aux chiffres de 2022, et plus de 4,5 millions d’entrées. C’est ainsi qu’il l’a publié Diego Sánchez de la Cruz dans Marché libre Dans une étude réalisée par L’économie du taureau.

Un total de 2,6 millions de personnes Ils ont occupé des places de première et deuxième catégories dans un total de 300 célébrations. Les meilleures données, comme chaque année, vont au Foire aux taureaux de Pampelune qui a enregistré une salle comble chaque jour des Sanfermines. Les ventes a été celui qui a rassemblé le plus grand nombre de spectateurs au cours de l’année, avec un total de 868 784 billets vendus et Séville avec 212 625 billets.

La Association nationale des organisateurs de spectacles taurins (ANOET) a présenté son rapport 2023 dans lequel il souligne une augmentation de 11% par rapport aux données pré-pandémiques mais de 2,7% par rapport aux chiffres de 2022. 403 corridas ont eu lieu, 341 génisses sans chevaux et 297 corridas avec picadors annoncées sur les places espagnoles. .

Enfin, l’étude assure que septembre a définitivement dépassé août comme mois taurin par excellence. Castille-La Manche et Castille-León Elles sont couronnées comme les communautés autonomes avec le plus grand nombre de spectacles. Andalousie se distingue pour être le plus grand organisateur de corridas et le La communauté de Madrid de corridas.