Marc Pérez atteint les rives de Guadalquivir. La virtuosité, l’aisance, la confiance en soi et l’illusion rayonnante, sont présentées dans le Maestranza royale ce mercredi à Festival en faveur de la Confrérie de la Grande Puissance de Séville que l’enseignant a organisé Emilio Muñoz. C’était le droitier Triane qui dès le premier instant voulait avoir Marc Pérez comme l’une des attractions d’un festival qui a suscité des attentes inhabituelles dans la capitale de Séville.

L’homme au veau de Salamanque arrive à Séville àrropped par les chiffres et par les maîtres. La semaine dernière, Marc Pérez a eu l’occasion de préparer sa présence au festival, visitant le Maestranza de la main de Emilio Muñoz et dans la ferme du professeur Juan Antonio Ruiz “Spartacus” avec qui il a partagé un après-midi entier à la campagne, un rendez-vous au cours duquel il a coïncidé avec le droitier Manuel Notaire.

Séville attendre Marc Pérez. Comme ils le faisaient auparavant, les choses et les passe-temps de l’entité de Manizales, Grenade Soit Badajoz, où le jeune torero éblouit par sa façon d’interpréter devant les têtes de taureaux. Marc Pérez Oui Séville rendez-vous ce mercredi à 17h30 au Maestranza royale.

La présence de Marc Pérez Ce sera la cerise sur le gâteau d’un festival plein d’incitations, dans lequel un deck de noms de grande classe effectuera le défilé : Diego Urdiales, José Maria Manzanares, Daniel Luque, Juan Ortega, Pablo Aguado et le torero Diego Bastos. Des spécimens de différentes fermes seront combattus, tous avec une énorme bande: Spartacus, Daniel Ruiz, Victoriano del Río, Garcigrande, Talavante, Núñez de Tarifa Oui Jandilla.