la saison de la Arènes de Tolède ajouté hier soir la troisième célébration de l’année, sous la direction de la nouvelle société Mare Nostrum Sable. La novillada sans picadors qui a servi de fin à la I Trophée Domingo Ortegaconçu par l’entreprise en collaboration avec le École de tauromachie de Tolède, Conseil provincial de Tolède et la Communauté des Propriétaires de la Plaza de Toros de Toledoa bénéficié d’une bonne ambiance grâce à la température agréable la nuit à Tolède et à la politique de prix plus qu’économique mise en place par l’entreprise.

La note générale était l’excellent jeu des bouvillons apportés de la ferme la ferme, avec le fer de Étrier, qui ont honoré leur excellent travail et rendu possible tout le triomphe des toreros. Face à cela, la fraîcheur, l’attitude et la variété du sextet novilleros finaliste, qui a mis le visage final et nous a permis d’entrevoir des conditions particulières et des raisons de rêver de continuer à voir son évolution.

a ouvert la nuit Kevin Alcoladode Alicante, qui après un travail tonique notamment pour le python gauche, ne touchait pas les cheveux lors de crevaisons à répétition. Ensuite, le novillero local Oscar Dasilva il éblouit le public par sa variété et sa volonté à toute épreuve, coupant deux oreilles. Le Madrilène Alexandre Chicharro il a laissé des détails, un placement et une technique de grande qualité, pour finalement rester coincé avec l’acier. De retour à Tolède, Miguel Losana face à “Pieu de battage”, de Étrier, récompensé par le retour sur le ring, il a trouvé la matière première nécessaire pour mettre en œuvre une corrida classique, royale et détendue qu’il a couronnée d’un superbe coup, mettant les deux oreilles sur son esportón et faisant finalement de lui le vainqueur du I Trophée Domingo Ortega.

continué la soirée avec Samuel Navalonde Albacete, qui a orchestré les passages taurins les plus coûteux de toute la nuit, en raison de l’ajustement, du repos, de la cadence et du rythme, et enfin coupé une oreille en raison de l’utilisation de l’acier. Colline Albert Donaire, de Valenceavec un concept de tauromachie classique et gracieux devant un autre grand bouvillon de Étrieravant quoi il s’est retrouvé coincé avec les aciers.

Arènes de Tolède, un tiers de carré par une nuit agréable. Nombre de Étrier, complété, de bonne facture, de couches variées et d’un excellent jeu étant tous applaudis ou acclamés en drag. La chambre, nommée “Pieu de battage”, colorado, avec le numéro 99, a été récompensé par le retour sur le ring dans le drag. Kévin Alcolado, palmiers; Oscar Dasilva, deux oreilles; Alexandre Chicharro, ovation; Miguel Losanna, deux oreilles; Samuel Navalon, oreille; Alberto Donairepalmiers.