Curro-Duran Il fait partie de ces toreros que les amateurs veulent voir dans les grandes foires. Ses performances, depuis ses débuts avec les picadors en 2014, ont laissé un excellent goût aux fans. Cependant, cela ne l’aide pas à percer dans les rangs des toreros.

Le 15 juin, il combat dans les arènes de La Maestranza de Séville sa deuxième corrida de la saison, quelque chose de frappant vu sa performance. Dans la nuit du 15 juin, il a montré que, même s’il se bat peu, il sait très bien le faire. Il a marché une oreille dans le premier après un travail très artistique et a fait le tour du ring dans le quatrième, qui a dû être une autre oreille à la demande du public. Un après-midi enrichissant pour tout torero de passage Séville. « Je suis parti avec une grande satisfaction d’avoir coupé une oreille dans Séville, une des places les plus importantes du monde. Il aurait pu y en avoir deux s’il n’y avait pas eu le refus du président, mais je suis très content de ma performance. »dit le jeune homme utérus.

Curro Durán le 15 juin dernier à Séville.

L’un de ses rêves pour cette saison est de revenir à Madrid. « Pour moi, combattre à Madrid serait un rêve. Madrid, c’est comme Séville, l’arène dont tout torero rêve d’être balisé. Il a fait le tour Les ventes le 23 avril dernier. Il a laissé une bonne image de son concept et de son envie d’être torero avec beaucoup de choses qui ne l’ont pas aidé à récolter une victoire. ‘Je n’ai pas eu la chance que quand je suis allé à Madrid J’ai été frappé par un animal pour que les fans de Madrid me voir comme ils m’ont vu dans Séville l’autre jour’. Son triomphe le 15 juin à La Maestranza Cela lui donne l’espoir de monter à nouveau sur le ring de Venteño cette saison : ‘Être l’un des vainqueurs des corridas de Séville, mon rêve serait de pouvoir combattre dans Madrid dans la Foire d’automne’.

Malgré ses belles performances en La Maestranza, Il n’a pas atteint ce que tous les toreros attendent après une victoire en Séville : laissez le téléphone sonner. ‘Je suis un peu frustré. L’année dernière, j’étais aussi l’un des vainqueurs des corridas de Séville et je ne me suis plus battu jusqu’à cette année en Madrid. Dommage de tout cela, c’est qu’il semble que la saison se déroule de la même manière, puisque le téléphone n’a sonné à aucun moment ‘ – continuer Curro Durán- ‘Avec les foires dont nous avons parlé, ils nous ont dit qu’ils me prenaient en compte, j’espère que cela se produira vraiment. Au final, les corridas aussi doivent être pour ça, mettre celui qui le montre dans l’arène et coupe les oreilles dans ce type de carrés’.