Porter Morenito depuis Aranda ajoutant des triomphes dans une saison marquée par son absence de sa place de talisman, Madrid. Au-delà des arènes de Vénétie, l’homme de Burgos vit des après-midi extrêmement impressionnants avec des corridas d’un goût et d’une tradition énormes, sans renoncer au triomphe auquel il est lié.

Le dernier, en Bayonne. Une tâche rythmée et très savoureuse pour un taureau de Pedraza de Yeltes avec qui il savourait la tauromachie. L’habituel. Cassé Morenito de Aranda et aussi Bayonne, en criant « Torero, torero ! »

La saison est marquée par le sang en raison de son grave accident Vic en recevant le taureau à portagayola et en restant sur le ring jusqu’à obtenir l’oreille de la justice, Morenito de Aranda s’est fait remarquer dans des endroits tels que Burgos et Teruel. Sur le chemin, Roa de Duero, Aire Sur l’Adour, Saragosse… Une fusion de la tauromachie avec la raison commune de savoir voir la tauromachie avec une tradition.