Arganda a parié et Arganda a gagné. Pari infaillible sur le Tauromachie de la ville de Madrid et des résultats extraordinaires : plus de 30 000 personnes sont passées par sa foire de novilladas dans un cycle qui a placé Arganda au premier plan des médias, obtenant un impact médiatique sans précédent pour un cycle de novilladas. Une demi-douzaine complète sur la place et le reste des jours dépassant les trois quarts, des chiffres qui montrent le succès d’un cycle qui a valorisé la «Marca Arganda».

Parmi les bonnes entrées, il convient de mentionner le complet avec le concours de pareurs avec des taureaux d’El Montecillo, une nouvelle démonstration d’Arganda, berceau de la garniture et du taureau dans la rue.

Onze jours de corrida, une équipe extraordinaire et des résultats artistiques et d’élevage qui révèlent l’entité et la catégorie de la foire qui a vécu Roi Arganda.

Du point de vue de l’élevage, à la foire de “La vigne dorée” Ils ont attaqué un très grand nombre de bouvillons et accompli des courses de taureaux. Deux bouvillons ont été tournés autour de l’anneau : l’un des Ana Romero et un autre de Jean-Manuel Criado; En outre, il convient de mentionner des exemples de José Vazquez, José Escolar et un extraordinaire cinquième de Jandilla. A tous il faut ajouter des bouvillons de Le Freixo dans celui sans chevaux, certains d’entre eux exceptionnels.

Ils sont sortis sur les épaules : Le Mexicain Arturo Gilio, Sergio Rodriguez, Diego Peseiro, Cristián Parejo, Alejandro Peñaranda Oui García Pulido.