En vue de réapparaître la semaine prochaine dans deux engagements très forts, le matador Arthur Saldivar, qui a été grièvement blessé le 16 juillet alors qu’il combattait Caxixi, Hidalgo : Ce samedi 29, il a combattu quatre vaches dans le ranch de bétail de Tlaxcalan appartenant à M. Hugo García Méndez.

On s’en souvient, dimanche dernier, ce droitier a subi une blessure étendue, trois trajectoires, à la cuisse gauche, lorsqu’il est entré pour tuer le premier taureau de son lot. Après sa sortie de l’hôpital, il s’est concentré sur le bétail où il réside actuellement, situé dans la région de L’ajustement dans la Mexico, commencer à s’entraîner dans la salle, autrefois.

Lors de la tentation actuelle du samedi, il a placé la barre haute en affrontant quatre vaches dans le pâturage de Tlaxcalan, dont deux étaient bonnes et deux autres extraordinaires, ce qui l’a aidé à profiter à nouveau, malgré le fait qu’au cours de la lidia, il a ressenti de la douleur. , en raison de la récente blessure, mais l’a surmontée pour terminer son travail.

Lesdites tâches ont été effectuées devant des membres sérieux du synode, car dans la boîte, en plus de don Hugo García Méndez et sa famille appréciable, la plupart du personnel du ranch bravo était en Tlaxcala.

Parmi les participants se trouvaient Antoine de Haro, de la prairie importante De Haro ; Marc Antonio González, de l’historique pierres noires ; Ignace de Haro, d’un autre élevage emblématique de bravo : Tepeyahualco ; Mariano González Zarur de La solitude; Juan Antonio González, de La gasca; Reine Gonzalez, de Dario Gonzalez ; José Antonio González, de La grue; et, Javier Iturbe, de Madeleine Gonzalez.

Les corridas susmentionnées dans lesquelles Arturo Saldivár devront participer sont les suivantes :

Vendredi 4 août. Première édition de la foire annuelle de San Luis Potosí. devant les taureaux de La pointe, alternera avec l’espagnol Antonio Ferrera et Sergio Flores, à partir de 20h00.

Dimanche 6 août. Première corrida pour le 386e anniversaire de la ville de Cadereyta, Nuevo Leon. Encore avec l’Ibérique António Ferrera, en plus de Hector Gutiérrez, avant les taureaux de bétail D.´ Guadiana. Ils quitteront la place à 17h30.