importante soirée de Victor Hernandez dans Almería où une performance convaincante et pleine de détermination a pris forme au-delà du nombre d’oreilles. Le prix pour sa présentation à la Foire de la Virgen del Mar à Almería c’était plus spirituel que tangible, malgré l’oreille et l’ovation debout que la place lui a faite à son départ. « Ce fut un après-midi intense au cours duquel j’ai ressenti et vécu de nombreuses sensations en très peu de temps. Place ouverte, le saut périlleux, comme je me sentais à l’aise avec ce premier braquage, l’oreille, l’affection du public, l’infirmerie, l’opération, sortir pour tuer le sixième c’était compliqué et avec lequel il ne m’était pas difficile de traverser les lignes. La douleur de ne pas avoir tué ce sixième. Tout s’enchaîne »rappelles toi Victor Hernandez de son domicile à Saints de Humosa.

Aujourd’hui, il ne pourra pas combattre dans Marchamalo. Lundi, attends Bilbao et ses courses générales. “Mon esprit ne pense qu’à Bilbao”admet le torero qui a subi hier à Almería un goring de 12 centimètres à partir duquel il s’est interposé entre bouvillon et bouvillon. “Ça me fait mal mais la douleur c’est de ne pas avoir arrondi avec le sixième”insiste Víctor Hernández qui ne veut pas s’attarder sur le moment de la mésaventure : «Il m’a renversé, m’a attrapé, point final. C’est comme ça et je ne veux pas y penser, seul compte ce qui vient”.

Le triomphe de Almería hier était une somme et continue pour Victor Hernandez que chaque grande performance cette saison compte pour des triomphes : Madrid deux fois avec Puerta Grande, inclus, SantanderTaurine France et hier Almería.