Roman Perez et les deux oreilles de Gargantillo | Photo Justine Messina

Châteaurenard 2019: Roman Perez triomphe avec les La Quinta

 

Chronique de la corrida de Châteaurenard 2019: Roman Perez triomphe avec les La Quinta.

Stéphane Fernandez Meca salua le premier toro de La Quinta par veroniques avant de le conduire pour deux rencontres. A la muleta, le pensionnaire de La Quinta se révéla supérieur sur la rive droite permettant au nîmois de composer des séries de bonnes factures. Le piton se révéla plus compliqué mais pas intolérable. Les échecs aux aciers ôtèrent tout espoir de récompense.

Le public ne rentra que trop peu dans le labeur de Javier Conde malgré quelques détails de bon style. 

Roman Perez ravi les deux oreilles d’un bon “Gargantillo” de La Quinta. Le français et l’animal profitèrent des bons échanges pour faire monter la température sur les gradins. La corne droite se révéla la meilleure. Une entière au premier envoi libéra les deux mouchoirs tandis que le pensionnaire de la famille Conradi fut primé d’un tour de piste. Pour la petite histoire, ce toro était le fils de Golosino indulté à Istres en 2013 par Juan Bautista. 

Le français Stéphane Fernandez Meca conduit le La Quinta pour quatre rencontres sous le fer de Gabin Rehabi dont la dernière piquée retournée. Excellent tiers de banderilles de Mehdi Savalli à la brega, Morenito d’Arles et Miguelito aux banderilles. A la muleta, après trois bonnes séries droitières du nîmois l’animal s’éteigna au fil des séries. Tour de piste fêté avec la cuadrilla.

Comme face à son premier adversaire Javier Conde ne trouva jamais l’équation pour faire grimper l’émotion sur les étagères. 

Roman Perez alla ravir l’oreille du dernier toro de l’après-midi de La Quinta après une faena d’intensité inégale et majoritairement droitière conclue par une entière

 

Arènes de Châteaurenard

 

Corrida

3/4 d’entrée

Toros de La Quinta, offrant des possibilités. Le troisième « Gargantillo », n°21, né en octobre 2014 et pesant 501 kg fut primé d’un tour de piste posthume. ganaderia la quinta

 


Stéphane Fernandez Meca : applaudissements et tour de piste.

Javier Conde : silence et silence.

Roman Perez : deux oreilles et oreille.