Chronique de la corrida équestre de la Feria des Vendanges 2020 : Leonardo Hernandez triomphe d’une matinale intéressante. En effet, Leonardo coupe les deux oreilles du quatrième exemplaire de Bohorquez. Lea Vicens et Guillermo Hermoso de Mendoza se montrent à un bon niveau. Le mauvais maniement des aciers les laisse sans trophée. Enfin, le lot de Fermin Bohorquez donne du jeu dans l’ensemble.

Leonardo Hernandez a ouvert cette matinale nîmoise face à un Fermin Bohorquez maniable. Léo le torea avec beaucoup de temple. Son échec aux aciers lui ôta tout espoir de trophée. Ovation.

Le deuxième de la matinée avait un galop vibrant dont Lea profita. Avec une monte aussi classique que précise, l’amazone enthousiasma le public. Elle effaça malheureusement tout ça lors de la mise à mort. Silence.

Guillermo Hermoso de Mendoza brilla devant le troisième, un animal au bon fond. Le jeune cavalier fit une exhibition de bon rejoneo. Malheureusement pour, le mauvais usage du descabello lui fit perdre tout espoir de trophée.

L’intensité est montée d’un cran avec le quatrième, un Bohorquez de note face auquel Léonardo Hernandez signa une prestation de haute volée. Il posa les banderilles de manière spectaculaire avec des pirouettes devant la tête de l’animal. La connexion avec le public fut totale. Deux oreilles.

Léa ne voulut pas rester en retrait face au cinquième. Elle signa une prestation de haute volée face à un bon Bohorquez. Elle mit le public debout avec Diluvio mais surtout lors d’un quiebro très précis avec Diamante. Alors que les deux oreilles lui tendait les bras, le descabello en décida autrement. Silence

Guillermo fut très bien avec le sixième qui fut également un bon toro. Il posa les banderilles avec maestria et temple. Les Hermosinas terminèrent de mettre le public en transe. Sans embargo, le mauvais usage du descabello vint à nouveau ternir son triomphe. Silence.